Acidification des océans : définition, causes, conséquences...

Planète
Temps de lecture :
7 minutes
12/10/21
🤓
7 minutes
12/10/2021
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Bonjour mon cher matelot, c’est Théodore, le vieux druiiide de l’Équipage. Dans la team Juliette, on m’apprécie pour mes anecdotes vieilles comme le monde, et pour mon amour de la science, aussi.  

Comme on te l’expliquait dans un article précédent, l’équipe Juliette a participé à une Fresque du Climat le mois dernier ! Un atelier hyper instructif, qui a attiré notre attention sur plusieurs sujets environnementaux d’envergure.

Savais-tu, moussaillon, que les conséquences des gaz à effet de serre sur le réchauffement climatique étaient multiples ? Fonte des glaciers, hausse du niveau de la mer... Aujourd’hui, j’aimerais te parler d’une conséquence assez méconnue du réchauffement climatique : l’acidification des océans

Concrètement, à quoi est dû ce phénomène paaaaas si naturel, et quelles sont ses conséquences sur la planète et la biodiversité marine ? Tu peux sortir ton carnet de notes et ton plus beau stylo : aujourd’hui, on va s’attaquer à un sujet sérieux ! 


Qu'est-ce que l'acidification des océans ? 🧪

Definition acidification oceans modification du PH de la mer

Dans un article précédent consacré aux puits de carbone naturels, on t’expliquait que l’océan était surnommé “le poumon bleu” de la Terre... Pour une raison simple : il absorbe environ 25% à 30% du CO2 produit par l'Homme !!! 

Problème : ce qui était une bénédiction permettant de réguler le climat devient avec le temps un véritable pépin. Le CO2 est la principale cause de l’acidification des océans, mais pas la seule ! Pourquoi ? Eh bien, c’est simple. Plus l’océan absorbe du CO2, plus son pH diminue… Et devient acide !

Je m’explique 👇

Toute solution aqueuse possède un pH (potentiel d’hydrogène) compris entre 0 et 14, allant du plus acide au plus basique.  Quel est le rôle du pH ? Indiquer la concentration en ions oxonium H3O+ d’un liquide, ainsi que son degré d'acidité ou de basicité.

Par exemple, le jus de citron est réputé acide (son pH est autour de 2) et l’eau de javel réputée basique (son pH est autour de 13).

👆 Par définition, l’eau de mer est basique, car son pH se situe autour de 8,1. Le problème, c’est qu’on constate que le pH a baissé de 0.1 unité entre 1850 (soit le début de l’ère industrielle) et aujourd’hui… Ce qui équivaut à une acidification de 30%.

💡 Ehhh oui matelot !!! Car l’échelle du pH est dite “logarithmique”. Autrement dit, une diminution du pH, aussi minime soit-elle, provoque une grande augmentation de l’acidité

Quel est le rapport entre l'acidification des océans et les gaz à effet de serre ? ☁️

C’est simple, matelot ! Comme tu t’en doutes, il existe plusieurs gaz à effet de serre - et parmi eux, le dioxyde de carbone (CO2) (également appelé “gaz carbonique”).

Grosso modo, le CO2 que nous émettons (quand on brûle du pétrole, du charbon ou du gaz) ne reste pas toujours dans l’atmosphère ! Eh oui : on estime que 25 à 30% de ce CO2 est absorbé par les océans (ce qui explique pourquoi on les surnomme les “poumons bleus” de la planète). 

Ouiiiiiii mais voilà… Comme l’activité industrielle de l’Homme ne fait qu’augmenter (et avec elle, notre émission de CO2), les océans absorbent aujourd’hui des quantités astronomiques de CO2… Ce qui cause leur acidification !

💡 Depuis le début du développement industriel, on estime que l’acidité des océans a augmenté de 30% en moyenne. Selon les experts, cette acidité pourrait augmenter de 150% d’ici la fin du siècle !!!

Mais en fait, comment l’océan s’y prend-il pour absorber le gaz carbonique ? 🤔 

Pour faire simple, moussaillon, l’océan absorbe le CO2 via deux mécanismes :

Dissolution du CO2

Dissolution CO2 generation d'acide carbonique

Il y a d’un côté un procédé physico-chimique qui se produit quand le CO2 se dissout au contact de l'eau. Grâce aux courants et tourbillons qui se forment naturellement dans la mer, le CO2 se transforme en acide carbonique (CO2+H2O = H2CO3). C’est cet acide-là qui interagit avec d’autres éléments de l’océan et modifie son niveau d’acidité. Ces éléments ne restent pas en surface ! Ils sont entraînés dans les tréfonds de l’océan et finissent par constituer à la longue ce qu’on appelle des “stocks de carbone”. Le CO2 (dioxyde de carbone) a donc changé de forme et le carbone est toujours là !

Absorption du CO2 par le phytoplancton

Absorption mecanique CO2 par phytoplancton

Mais il y a également un procédé mécanique qui permet d’absorber le CO2, notamment grâce au phytoplancton qui absorbe le gaz carbonique grâce au processus de la photosynthèse. 

💡  Pour en savoir plus sur le fonctionnement des puits de carbone naturels, n’hésite pas à consulter notre article dédié !


Quel est l'impact de l'acidification sur l'écosystème marin ? 🐚

Carbonate de calcium squelette des coraux et coquilles pytoplancton

On pourrait légitimement se demander “en quoi l’acidification des océans est un problème ?

Tout d’abord, ajouter du gaz carbonique à l’océan revient à modifier sa chimie !
Rappelle-toi du vieil adage “rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”. Le CO2 que l’on émet plus que de raison finira toujours quelque part… 

Et justement, comme on l’a vu plus haut, une fois absorbées par l’océan, les molécules du dioxyde de carbone (CO2) se mélangent avec les molécules d’eau (H2O). Résultat ? Ça donne de l’acide carbonique (H2CO3). Ouiiii mais ! Comme cette combinaison est instable, elle va ensuite se diviser en deux ions : les H+ (ions hydrogène) et les H1CO3.

Problème : les H+ vont ensuite s’accrocher aux CO3 (carbonate de calcium) présents dans l’eau… Ce qui va donc priver les organismes marins à coquille de ces CO3. Malheureusement, ces derniers sont indispensables à leur survie.

💡 On appelle ce phénomène la calcification. Plus l'océan devient acide, moins il y a de carbonate… Or, ce carbonate est nécessaire à la fabrication du calcaire et à la survie de certains organismes comme le phytoplancton. (C’est d’autant plus problématique que le phytoplancton permet justement d’absorber le CO2 de manière mécanique… Tu comprends le cercle infernal dans lequel on se trouve aujourd’hui ?) 

👉  AUTREMENT DIT : l’acidification des océans met en péril la survie d’organismes marins absolument essentiels à la biodiversité marine. L’acidification des mers est particulièrement menaçante pour les récifs coralliens et certains planctons

Qui sont les premiers êtres menacés par l’acidification des océans ? 

Ecosystemes marins menaces par acidification des oceans

Les premières espèces concernées par l’acidification des mers sont les petits organismes qui possèdent des coquilles ou des squelettes calcaires (comme les coraux ou les mollusques). 

La raison ? Eh bien les coquilles de ces organismes sont indispensables à leur survie, mais celles-ci sont fragilisées par l’acidification des océans

(Comme je te l’expliquais plus haut, la raison est purement chimique. Ces coquilles ont besoin d’ions carbonates, et ce sont précisément ces ions qui se font moins nombreux avec un pH de la mer plus acide !).

Quant aux poissons, ils sont d’abord touchés par l’acidification de manière indirecte, mais certaines études soulignent déjà l’impact de l’acidification sur les perceptions et comportements de certains poissons.

📌  Ce qu’il faut retenir

Toute la chaîne alimentaire se trouve perturbée par l’acidification des océans. À la base de cette chaîne, on retrouve le phytoplancton (ou “plancton végétal”) et le zooplancton. Les poissons se nourrissent de ce plancton et en ont besoin pour survivre. Tu comprends mieux pourquoi on dit que dans la mer, tout est relié ?


Comment lutter contre l'acidification des océans ? 🚲 🥕

La seule façon de limiter l’acidification des océans est de réduire sans plus attendre les émissions de CO2 anthropiques (autrement dit “produites par l’Homme”). Cette démarche doit se faire bien sûr au niveau national et international, mais elle commence par des actes individuels.

Par exemple, tu peux commencer par calculer ton empreinte carbone et adopter de nouvelles habitudes pour diminuer ton impact écologique

Quelques conseils pour réduire tes émissions de gaz carbonique

  • Opte pour des énergies renouvelables dans ta maison plutôt que des énergies fossiles. 
  • Essaye de réduire tes déplacements en voiture dès que tu en as l’occasion, en optant pour le vélo, les transports en commun… 
  • Dans le domaine de l’alimentation, privilégie les produits issus de circuits courts et de l’agriculture raisonnée et essaie de diminuer ta consommation de viande. Pense également à manger de saison !
  • De manière générale, privilégie les marques responsables qui désirent réellement alléger leur empreinte écologique

Bref, les solutions ne manquent pas pour agir tous./tes ensemble pour préserver l’équilibre des océans ! 

L’acidification des océans en conclusion 🌊

L’océan est le poumon bleu de notre planète. Il s’agit d’un immense puits de carbone qui nous permet d’absorber une partie du CO2 émis par l’Homme.

Oui, maiiiiis… Lorsqu’il absorbe notre gaz carbonique, l’océan provoque des réactions chimiques produisant de l’acide carbonique.

La production anthropique de CO2 atmosphérique mène donc inéluctablement à une acidification des océans…. Ce qui crée un cercle vicieux : plus on produit du CO2, plus l’océan en absorbe, et plus l’océan devient acide… 

Conséquence ? La biodiversité marine (notamment certains micro-organismes essentiels comme les crustacés et les coraux) s’en trouve menacée.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas trop tard. On peut tous.tes réduire nos émissions de CO2 et freiner ce processus. Mais du coup, on s’y met quand ?

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.