Animal, minéral ou végétal... qui es-tu joli corail ?

Planète
Temps de lecture :
5 minutes
16/1/23
🤓
5 minutes
16/1/2023
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’Océan recèle de trésors ! Parmi eux, il y a une grande famille qui s’appelle le corail. Quand on dit “grande famille”, on n'exagère pas du tout ! Eh oui, il existe pas loin de 2500 espèces de coraux. C’est dingue, non ? On connait les coraux mous, les coraux durs, les coraux qui vivent en coloc’ avec des algues, les coraux qui vivent dans les eaux chaudes, ceux qui préfèrent les eaux froides ou encore les coraux qui n’ont pas peur de vivre en profondeur et ceux qui préfèrent vivre en surface. 🙂

En bref, le corail est plein de surprises ! D’ailleurs, un de ses petits secrets bien gardés, c’est son genre. 🧐 Le corail est-il un minéral ? Sûrement, car il ne bouge pas d’un pouce ! Ou alors, c’est une plante ? Après tout, il a de jolies branches colorées… Mais, ne serait-il pas plutôt un animal ? Peu probable…

Corail, anémone et méduses : animaux aquatiques de la famille des cnidaires 🪸

Eh oui, vous avez bien lu : le corail est un animal ! Il fait partie de la famille des cnidaires et ses cousines sont les anémones et les méduses. On les appelle “cnidaires”, car ils sont constitués de cellules urticantes. Elles leur permettent de se défendre, mais aussi de paralyser leur proie. Malin ! 😊

Maintenant qu’on a posé les bases, on va pouvoir parler plus en détail ce petit animal marin qu’est le corail.

Les coraux se trouvent à peu près sur tout le globe ! Ils sont présents dans toutes les mers et à toutes les profondeurs. On peut aussi bien trouver des coraux dans une mer chaude, près la surface, que dans une mer froide, en profondeur ! En revanche, les coraux bâtisseurs de récifs (alias les récifs coralliens) se trouvent uniquement à moins de 50 mètres de profondeur et dans des eaux allant de 21 à 29 degrés. 🙂

Dans ce premier chapitre (vous avez compris, d’autres suivront), nous allons découvrir qui est le corail et plus particulièrement qui sont les coraux durs, ceux qui construisent les récifs.

💡 Les plus grands récifs se trouvent en Australie (grande barrière de corail, 2600 km, visible depuis l'espace ! 😳 ), en Nouvelle-Calédonie (1600 km de récif) et au Bélize (1100 km).

Selon la WWF, Les coraux présents sur le globe occupent à eux seuls 0,25% de la planète, mais surtout, ils abritent une biodiversité incroyable ! 🐠 En effet, un quart des poissons y vit.

En plus d'abriter une belle biodiversité, les coraux sont indispensables à l'homme puisque dans certains endroits, ils les protègent des catastrophes naturelles telles que les typhons, les cyclones ou encore les ouragans, mais aussi, car des populations entières dépendent des coraux pour se nourrir et pour gagner de l'argent.

Alors, de quoi est constitué cet animal si incroyable ?

Si on se penche un peu plus sur le corail, voici ce qu'on peut voir : 

👉🏻 une bouche (qui lui sert aussi d'anus, on aura vu plus pratique, on vous l'accorde 😅)

👉🏻 des tentacules (sur lesquelles se trouvent ses cellules urticantes)

👉🏻 un socle calcaire

👉🏻 des algues microscopiques symbiotiques (on vous explique en dessous 👇🏻 )

Plus globalement, et si on zoome beaucoup, on peut voir que le corail se compose en réalité de dizaines, et même parfois de milliers, de petits organismes vivants, les polypes ! C'est d'ailleurs sur les polypes qu'on retrouve les tentacules et les algues. C’est aussi grâce à eux que le socle calcaire existe ! Une belle harmonie, en somme. 😊

Bouche et tentacules du corail

Corail bâtisseur de récif et algue : une collocation donnant-donnant 🤝

Zooxanthelles algue corail

Comme on l'a dit plus haut, le corail se compose de petits organismes vivants qu'on appelle "polypes". Et dans ces polypes, on retrouve des algues unicellulaires microscopiques, appelées zooxanthelles. 🌱

💡 Une algue unicellulaire microscopique est une algue qui se compose d'une seule cellule et qui est très très très petite, tout simplement !

Mais attention, polypes et zooxanthelles ne font pas que vivent donc en coloc', ils vivent en symbiose ! Qu'est-ce que ça veut dire ? Que c'est une colocation où chacun y trouve son compte. En somme, pas de problème sur qui n'a pas fait la vaisselle ou sortie les poubelles ici, tout roule ! 😅

Plus sérieusement, les algues dépendent du polype et le polype des algues. Voici ce que ça donne en action :

  • Les algues apportent entre 70 et 90% de nourriture au polype (plus besoin d'aller faire les courses, c'est cool !).
  • Les algues donnent leur jolie couleur aux coraux. 🪸
  • Les polypes fournissent aux algues des substances qui leur sont essentielles, un abri qui les protège des prédateurs et une belle exposition à la lumière.

💡 Les coraux sont constitués de plusieurs centaines de polypes reliés les uns aux autres. À la base, un seul polype naît. Puis, il donne vie aux autres. Ensemble, ils finissent par former des récifs entiers ! 😊

Corail bâtisseur de récif et minéral : un allié qui lui permet de s’ancrer 🪸

La partie basse du corail, celle qui fait justement penser à une pierre, est bel et bien un minéral ! Elle constitue le squelette du corail, mais aussi son socle. Alors, comment se forme la partie minérale du corail ?

👉🏼 Tout d’abord, il est important de noter que seuls les coraux durs sont capables de créer un exosquelette (squelette externe, la fameuse partie minérale). Les coraux mous, eux, n’ont pas de squelette dur visible !

L’exosquelette, la partie minérale du corail, se forme donc grâce au processus de biominéralisation. ✨ On vous explique ! La biominéralisation est un processus naturel, qu'on appelle aussi calcification, qui permet de créer des os, des coquilles et des squelettes externes. Nous aimerions pouvoir vous expliquer plus en détail, mais malheureusement, même les meilleurs scientifiques n’ont pas encore toutes les réponses sur la biominéralisation ! Ce qu’on peut vous dire, c’est que le biominéral créé par le polype contient de l’aragonite et des cellules organiques (ce qui améliore sa résistance). La création de ce biominéral est possible grâce à la symbiose qui existe entre le polype et l'algue, mais aussi grâce à un environnement propice (bonne température de l’eau et bonne exposition à la lumière). 🙂

Chaque année, cette biominéralisation permet aux coraux de gagner en hauteur, en largeur et en longueur. D'ailleurs, lorsqu'un polype meurt, son squelette, lui, reste en place ! C’est ainsi que la barrière de corail en Nouvelle-Calédonie atteint 200 mètres de haut. 😳

💡 À cause du réchauffement climatique et l'acidification des océans, le processus de biominéralisation devient compliqué...

Socle calcaire du corail

Animal, végétal et minéral : le corail, c’est tout ça à la fois !

En conclusion, le corail est un animal qui vit en harmonie avec un végétal (l'algue) sur un minéral (son socle). C'est donc un peu des trois à la fois !

On espère que ce premier épisode sur le corail vous aura plu, on se retrouve le mois prochain pour la suite !

DÉCOUVRIR
Mini Jeux de Noël

[E-book] Découvrez pas à pas le recyclage du plastique avec vos enfants !

Recevez gratuitement la Recyclopédie dans votre boîte mail. Un e-book de 25 pages dédié au recyclage, de votre poubelle jaune jusqu'à la seconde vie de nos déchets. Découvrez une information simplifiée et illustrée, mettez en pratique vos connaissances lors de quiz et d'activités à réaliser avec vos enfants.
Prénom :
Email :
Merci ! Inscription bien reçue !
Oups ! L'adresse semble incorrecte.
En cliquant sur "J'accepte", des cookies seront stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts marketing. Politique de confidentialité