Bioéconomie : quand la nature crée des ressources durables

Planète
Temps de lecture :
5 minutes
25/7/22
🤓
5 minutes
25/7/2022
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Si on vous dit : matériaux biosourcés, biodiversité, biogaz, éco conception, recyclage, biomasse ou encore biodéchets, ça vous parle ? Non ? Tant mieux, car c’est le sujet du jour ! 😎

En effet, si on vous retrouve avec ce nouvel article “Planète 🌍”, c’est pour vous parler de quelque chose de plutôt intéressant : la bioéconomie. Ne vous inquiétez pas, même si ce sujet vous est inconnu au bataillon, d'ici à la fin de l’article, vous aurez tout compris à la bioéconomie ! Ça vous dit de poser des bases avant de rentrer dans le détail ?

Dans le mot “bioéconomie” on remarque deux parties :

  • bio” : le vivant, c’est-à-dire les ressources animales ou végétales
  • économie” : la transformation de ces ressources dans différents secteurs d’activités

Pour la faire courte, la bioéconomie, c’est donc la transformation de bioressources à des fins sociétales (alimentation, logement, carburant, etc.).

Pour en savoir plus, c’est juste en dessous ! 👇

Qu’est-ce-que la bioéconomie ? 🧐

Dans l’introduction, on vous a donné un avant-goût de ce qu’est la bioéconomie. Mais dans le détail, ça donne quoi ? 

La bioéconomie se définit comme étant “l’utilisation des ressources du vivant au lieu de ressources fossiles, afin d’assurer la pérennité d’un système économique.” Pour ça, on se base sur des énergies et des ressources renouvelables, majoritairement issues de la biomasse agricole 🌾, forestière 🌳 ou aquacole 🐟 (biomasse marine) et des biodéchets (déchets agricoles, industriels, agroalimentaires et urbains).

L’idée finale avec la bioéconomie, c’est de réussir à transformer notre modèle économique actuel, un modèle basé sur les énergies fossiles (pétrole, gaz naturel et charbon), par un modèle plus écologique, durable et respectueux ! 💪🏼 En d’autres termes, on remplace une partie du carbone fossile par du carbone renouvelable

Ce type d'économie profite à la planète et aux Hommes de diverses manières : diminution des gaz à effet de serre 💨 (plus d’extraction et de combustion de ressources fossiles en masse), création d’emploi, sûreté alimentaire, bien-être ou encore coût de la vie plus bas 💰 (plus d’importation de matières fossiles du bout du monde).

👉🏼 La bioéconomie est également une des solutions proposées pour faire face aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés : biodiversité en perdition, urbanisation croissante, réchauffement climatique, ressources naturelles de plus en plus rares, dégradation des écosystèmes, etc.

Dans quels secteurs peut-on retrouver la bioéconomie ?

La bioéconomie se retrouve dans plusieurs filières :

🥦 Dans le secteur alimentaire avec l’agroalimentaire et la production d’engrais naturels pour les sols grâce à la valorisation des déchets (compost des déchets verts, effluents agricoles).

🚗 Dans le secteur automobile, avec la création de biocarburants (biodiesel, bioéthanol) grâce à des matières végétales comme le colza, le sucre de betterave ou les céréales.

🏠 Dans le secteur du logement, avec des matériaux de construction et des isolants thermiques obtenus grâce à des matériaux biosourcés (bois, chanvre, lin). Mais aussi via des moyens de chauffage comme avec les biogaz (par exemple le biométhane), qui transforment nos déchets en énergie via la méthanisation.

🧴 Dans le secteur de la fabrication des biens de consommation (cosmétiques, détergents, peinture, pièces de véhicules, fibres textiles, plastique, etc.).

Vous l’avez compris, la bioéconomie s’inscrit dans le cercle vertueux de l’économie circulaire et de l’économie verte : on utilise des matériaux naturels (céréales, bois, compost, fumier, algues, planctons, etc.) gracieusement offerts par Dame Nature pour les transformer et les réutiliser dans divers secteurs d’activités.

Principaux acteurs et enjeux de la bioéconomie 🌍

Qui sont les acteurs de bioéconomie ?

Étant donné que la bioéconomie offre une solution pérenne aux divers enjeux environnementaux et sociétaux auxquels nous faisons face depuis plusieurs années, chaque pays du monde doit pouvoir trouver sa place dans cette nouvelle économie.

À plus petite échelle, la bioéconomie peut se retrouver dans toutes les industries :

👉🏼 Le textile : avec des matières premières comme le lin, le chanvre, le cuir végétal à base d’ananas, etc.

👉🏼 Le logement : avec des matériaux biosourcés comme le béton de chanvre et la laine de chanvre, isolant et charpente en bois, parois en carton recyclé, liège, paille, ouate de cellulose, peinture biosourcées, etc.

👉🏼 L’automobile : pneu en latex biosourcé fait à partir de pissenlits, biocarburants faits à partir d’oléagineux, pièces de véhicules obtenus grâce à la chimie du végétal, biolubrifiants faits à partir d’huiles végétales, etc.

👉🏼 L’énergie : se chauffer ou faire la cuisine grâce aux déchets organiques transformés en biogaz, granulés ou déchets de bois, chaudière biomasse, etc.

👉🏼 L’alimentation : agriculture biologique et si possible en circuit court, élevage en plein air, sans OGM, et pêche plus raisonnée. 

👉🏼 Les cosmétiques : bio molécules qui permettent la fabrication de cosmétiques plus naturels, moins polluants et plus adaptés à la peau, emballages recyclés et recyclables ou biodégradables et compostables.

👉🏼 Les produits d’entretien : formulations 100% biodégradable basées sur la chimie verte.

💡 La bioéconomie se retrouve aussi dans des produits simples comme des capsules de café en amidon de maïs que l’on peut recycler et retransformer, des couverts en bioplastique, des sacs en bioplastique, des raquettes de tennis en chanvre, etc.

Quels sont les enjeux de la bioéconomie ?

Problème majeur : les pays sous-développés n’ont pas toujours les moyens de créer ou réutiliser des ressources du “vivant”. Ces pays se retrouvent souvent sans la possibilité de prendre part à ces nouvelles initiatives et n’ont d’autres choix que de rester dépendants aux énergies fossiles… 😞 A contrario, les pays très développés, comme la Chine, tentent d'avoir la mainmise sur cette nouvelle forme d’économie afin d’en tirer le plus de bénéfices (financiers ou non).

👉🏼 Les enjeux sont donc importants puisqu’il s’agit de ne pas créer de nouveaux déséquilibres mondiaux, mais bien de laisser la chance à tous de profiter du développement de la bioéconomie. 

Pour ça, l’ONU annonce se baser sur 3 grandes forces pour guider le développement de la bioéconomie au niveau mondial :

  • “les aspirations de la société et la bonne gouvernance pour le développement durable, et pour améliorer la santé humaine et le bien-être”
  • “les besoins et les opportunités créés par la valorisation et la protection des ressources biologiques, y compris les déchets, dans les secteurs de base de la bioéconomie traditionnelle liés à l’agriculture, la forêt, la pêche, la gestion de l’eau et la nourriture, et la bioénergie”
  • “les percées scientifiques dans les domaines des technologies biologiques, numériques et autres, élargissant les frontières des possibilités d’innovation”

Bioéconomie, en conclusion 🌱

La bio-innovation n’a pas de limite et de nouveaux brevets sont déposés chaque jour pour rendre possible le développement de nouveaux projets ! Bien que le sujet semble complexe, la bioéconomie peut aussi se faire à petite échelle : un compost à la maison qui permet ensuite de faire pousser des fruits et des légumes, c’est bel et bien de la bioéconomie. 😊

Comment s’inscrire dans une économie plus vertueuse ? En prêtant attention aux matières premières qui composent nos objets du quotidien. Voiture, vêtement, peinture, cosmétique… Il n’existe pas de sous-produits en termes de bioéconomie ! 😇

DÉCOUVRIR
Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

10% offert sur ta 1ère commande !
Découvre les coulisses, les nouveautés, apprends-en plus sur la préservation d'Océan et de ta santé.
En cliquant sur "J'accepte", des cookies seront stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts marketing. Politique de confidentialité