Qu'est-ce que le biomimétisme, expliqué simplement !

Planète
Temps de lecture :
4 minutes
24/8/22
🤓
4 minutes
24/8/2022
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Saaaaaaalut matelots. Avez-vous déjà entendu parler de biomimétisme ? Derrière ce concept, une idée simple : les plus belles inventions humaines sont parfois inspirées… de la nature. Dans cet article, on vous dit tout sur ce mode de pensée extrêmement enrichissant, qui permet à la fois d’innover ET d’être en phase avec la biosphère et le vivant… Qu’est-ce que le biomimétisme : on vous explique tout !

Qu’est-ce que le biomimétisme ? 

Comme son nom l’indique, le biomimétisme (qui signifie littéralement “imitation du vivant”) consiste à s’inspirer de la nature et aux milliards d’années d’évolution du vivant pour innover.  

En pratique, cela se traduit par un transfert de modèles et mécanismes purement biologiques vers une création humaine, à la fois efficace et responsable.

Une approche fine et responsable 

Observer le fonctionnement de la nature et l’imiter afin de proposer des solutions durables : tel est le principe du biomimétisme. Avec cette démarche, on mime le fonctionnement de la nature pour s’améliorer et développer des solutions vertueuses, des innovations régénératives et responsables… 

En effet, selon les chercheurs, la nature reste le meilleur des modèles, pour une raison simple… Elle est à l’origine de nombreux cycles de production et systèmes autonomes qui n’impliquent ni énergies fossiles, ni déchets. Eh oui, car dans la nature, “rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”, rappelez-vous ! 

💡 On retrouve dans la nature près de 1,8 million d'espèces connues ! De quoi apprendre pas mal de choses 🤔. 

Attention toutefois : le biomimétisme n’est pas un copier-coller bête et méchant de la nature ! Il s’agit plutôt d’une fine compréhension de ses mécanismes. 

📌  Par définition, le biomimétisme demande une excellente compréhension du vivant. 

 

Biomimétisme, on a tout à y gagner

Le biomimétisme peut s’appliquer à de multiples disciplines : médecine, économie, agriculture, architecture… 

D’ailleurs, dans un article précédent, on vous parlait de la permaculture… Il s’agit là de l’illustration parfaite du biomimétisme ! Après tout, ce mode d’agriculture particulièrement durable consiste à s’inspirer de la nature pour développer des cultures en phase avec les écosystèmes naturels. Dans ce système quasi autonome, l’Homme intervient le moins possible, et laisse plutôt la nature se réguler d’elle-même… comme elle le ferait au sein d’une forêt ! 

Et en prime, comme elle est respectueuse des sols et de la biodiversité, la permaculture permet également un usage raisonné des ressources premières. 


☝️  Bon à savoir : 

L’Homme pratique le biomimétisme depuis une éternité… De tout temps, on a pris l’habitude d’imiter la nature pour en tirer des innovations majeures… comme l’avion par exemple. Saviez-vous que les premières expérimentations de l’Homme dans ce domaine étaient plutôt sommaires ? 

Au départ, il y a toujours un rêve (avec l’avion, il s’agissait de voler, par exemple). Puis, des observations (parfois assez naïves). Vient enfin l’étape de l’expérimentation et des erreurs… Comme on peut le voir dans ces archives ⬇️, les premières machines volantes conçues pour imiter les ailes des oiseaux n’ont pas volé très haut (c’est le cas de le dire ! 😂). 

Le biomimétisme, en pratique 

OK donc l’Homme s’inspire de la nature tous les jours pour innover. Et en pratique, ça donne quoi ? Voici quelques-unes des technologies emblématiques issues du biomimétisme. 

Le TGV japonais Shinkansen 

C’est LA référence en matière de biomimétisme, et pour cause… Quand il est conçu dans les années 60, le Shinkansen n’est pas seulement le TGV le plus rapide du monde... Il est aussi le plus bruyant ! (la faute à sa vitesse exceptionnelle, qui dépasse les 300 km/heure). Pour y remédier, l’ingénieur ferroviaire Eiji Nakatsu décide d’adapter le design du train à grande vitesse japonais en copiant le bec… du martin-pêcheur, un oiseau connu pour passer de l’air à l’eau sans éclaboussure. Résultat des courses ?  : aujourd’hui, le TGV Shinkansen est plus silencieux, plus rapide et moins énergivore (ses consommations d’électricité auraient baissé de 15%). 

Shinkansen et l'oiseau dont il s'inspire : le martin-pêcheur

L’avion ! 

On ne vous apprend rien : l’avion est directement inspiré du fonctionnement des oiseaux… et parfois même de façon très précise. Par exemple, à l’heure actuelle, Airbus plancherait sur un nouveau concept d’avion directement inspiré des rapaces. Le but : proposer des avions moins polluants grâce à un design qui rappelle à s’y méprendre celui des faucons. 

Autre exemple de biomimétisme chez Airbus : le projet Albatros, proposant un nouveau concept d’ailes d’avion inspirées de l’albatros - plus aérodynamique et performant. 

Photo d'avion vs l'albatros

Le projet Dragon Fly 

Une tour en plein cœur de New York qui abrite une ferme verticale ? Ça pourrait exister, et ça se passerait à Manhattan ! La spécificité de cette tour ? Elle s’inspire de la structure d’une aile de libellule... oui oui. 

Mais ce n’est pas tout : on dit qu’il s’agit d’une ferme urbaine à énergie positive. Elle s'inscrit au sein d'un concept inventé par l'architecte Vincent Callebaut : l’archibiotic. Ce concept est une nouvelle manière de voir la ville de demain, une ville réinvestie par les espaces végétalisés, par la nature.

Photo d'une libellule arrêtée sur une brindille et d'une simulation 3D du projet Dragonfly

Des pales d’éoliennes qui s’inspirent des baleines 

Développer des pales rotatives puissantes et silencieuses en s’inspirant des nageoires des baleines à bosse ? C’est le parti pris par Frank Fish et Philip Watts, deux ingénieurs/inventeurs américains. En effet, d’après ces experts, la baleine à bosse doit son agilité et sa rapidité à ses nageoires, qui contiennent des cannelures. Les ingénieurs décident donc d’ajouter des cannelures sur les pales des éoliennes… ce qui a permis d’améliorer leur efficacité. 

On estime que cette turbine biomimétique permet de produire jusqu'à 20 % d'énergie supplémentaire

Une pale d'éolienne de très près et une baleine à bosse avec es nageoires ondulées

Qu’est-ce que le biomimétisme, en conclusion

La nature fait bien les choses, comme on dit ! Économe par essence, elle recycle ses déchets, utilise la force du soleil et du vent pour créer de l’énergie… le tout, sans aucune énergie fossile. Sans compter sur les fabuleux êtres vivants qui peuplent la terre et regorgent de ressources incroyables (comme la méduse immortelle !).

Bref, on comprend pourquoi le développement durable (notamment dans le domaine de l’énergie) puise son inspiration dans la nature ! 

Pour en savoir plus, Tarik Chekchak expert en biomimétisme a livré une super interview juste ici.

DÉCOUVRIR
Mascotte JU par Juliette

[E-book] Découvrez pas à pas le recyclage du plastique avec vos enfants !

Recevez gratuitement la Recyclopédie dans votre boîte mail. Un e-book de 25 pages dédié au recyclage, de votre poubelle jaune jusqu'à la seconde vie de nos déchets. Découvrez une information simplifiée et illustrée, mettez en pratique vos connaissances lors de quiz et d'activités à réaliser avec vos enfants.
En cliquant sur "J'accepte", des cookies seront stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts marketing. Politique de confidentialité