Bokashi : comment fonctionne ce super compost japonais ?

Planète
Temps de lecture :
10 minutes
03/05/2021
🤓
10 minutes
03/05/2021
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Salut à tous, c’est Théodore, le sage de l’équipage ! Aujourd’hui, je vais te parler du Bokashi, une super méthode de compostage japonaise inventée par le Dr. Teruo Higa, qui permet de revaloriser sa matière organique

Tu habites en appartement et souhaites diminuer le poids de tes ordures ménagères ? Avec le Bokashi, tu peux recycler tes déchets alimentaires simplement, même si tu n’as pas la main verte - si siii ! Mais qu’est-ce que ce mot “Bokashi”, tu me diras ? 

Le terme “Bokashi” signifie littéralement “matière organique fermentée”. Il désigne un processus alternatif au compostage permettant aux déchets organiques de fermenter de façon naturelle 🌱. 

Comment  ? Grâce aux microorganismes (également appelés EM, pour Effective Microorganism), présents dans le son de Bokashi

Au final, le Bokashi est doublement vertueux. D’une part, il te permet de réduire tes déchets alimentaires sans mettre la main à la pâte. De l’autre, c’est un fabuleux moyen d’obtenir un engrais naturel, idéal pour fertiliser tes plantes

Prêt à devenir incollable sur le Bokashi, moussaillon ?


Bokashi : comment fonctionne ce compost japonais ? 🌱

De prime abord, le compostage Bokashi peut impressionner par son fonctionnement insolite et ses termes techniques. Mais très vite, on se rend compte qu’il s’agit d’un jeu d’enfant !
Concrètement, la méthode du Bokashi revient à utiliser un récipient hermétique (le seau Bokashi). Dans ce seau, on va déposer différentes couches de déchets organiques découpés en petits morceaux. Sur chaque couche de ces déchets biologiques, on saupoudre ensuite un activateur de Bokashi

Grâce aux microorganismes naturels (EM) présents dans l'activateur (ou son de Bokashi), tes déchets ménagers peuvent ensuite fermenter ! 

Le processus de fermentation 

Au cœur du Bokashi, il y a avant tout un processus de fermentation. Car le Bokashi est un composteur sans vers : c’est l’activateur Bokashi qui va permettre aux déchets de fermenter. Si, comme moi, tu ne supportes pas les petites bestioles, c’est le compost qu’il te faut ! 

Mais alors, de quoi est composé l’activateur Bokashi, s’il est si magique ? 

L’activateur de Bokashi (ou son de Bokashi), c’est du son de blé fermenté. Il s’agit d’un mélange composé de son de blé, de mélasse (eau et sucre) et de microorganismes utiles à la fermentation (bactéries lactiques, levures, les organismes de photosynthèse, actinomycètes et champignons enzymatiquement actives). 

C’est ce mélange magique qui permet au Bokashi d’activer le processus de fermentation. En effet, les microorganismes variés présents dans le son de Bokashi permettent à tes déchets ménagers de se décomposer sans pourrir. Pourquoi c’est intéressant ? Parce que ça leur permet de conserver tous leurs nutriments, pardi

Une méthode de fermentation en anaérobie

Anaérobie, c’est un mot complexe qui désigne un principe très simple. En gros, ça veut dire “sans oxygène”. 

Car le processus de fermentation du Bokashi ne peut pas se faire au contact de l’oxygène. C’est pour cela que le récipient (le seau Bokashi) doit être hermétique ! C’est la fermentation en anaérobie qui permet aux aliments de se décomposer. 

Après avoir ajouté nos déchets organiques (et saupoudré de Bokashi activateur sur chaque couche, très important !) au fil des jours, on peut commencer à récupérer notre première tournée de liquide de fermentation, au bout de quinze jours. 

Quels déchets peut-on mettre dans le Bokashi ?

C’est simple : dans le Bokashi, tu peux mettre tous tes déchets compostables

Voici une liste non exhaustive de déchets compostables : fruits et légumes (déchets verts), aliments préparés, viande, pelures de bananes, fromages et yaourts, œufs, petits os, pain, fleurs fanées, marc de café, sachets de thé...

Ehhhh oui, tu as bien lu. Tu peux même insérer dans ton compost japonais des restes de poisson, de viande ou de produits laitiers. 

En revanche, on te recommande de découper tes déchets en petits morceaux de 5x5cm, histoire de faciliter leur décomposition. 

⚠️  Ce qu’il faut éviter par-dessus tout dans le Bokashi : les liquides (qu’il s’agisse d’eau, d’huile, de jus en tout genre, etc). 

Quels sont les avantages du Bokashi ? 

De nombreux avantages font du Bokashi un système de compostage vraiment pratique dans la vie de tous les jours. Il possède pas mal d’atouts par rapport au compost classique

  1. Comme tu as pu le lire plus haut, le Bokashi peut accueillir des déchets alimentaires variés. D’ailleurs, pour que le composteur Bokashi marche, il est même recommandé que les déchets soient diversifiés (pour ce faire, n’hésite pas à mélanger différentes sources organiques). C’est ce qui permet d’avoir un liquide de fermentation équilibré.
  2. Le Bokashi ne nécessite pas d'entretien (contrairement au compost, qui doit être aéré régulièrement, humidifié, remué...)
  3. Last but not least… L’atout phare du Bokashi, c’est bien son processus de fermentation, qui permet de conserver les nutriments des déchets. 

Pour en savoir plus, n’hésite pas à consulter notre article consacré au compostage des déchets

Composteur de cuisine Bokashi, mode d’emploi 🍽 : 

Ça y est, te voila décidé à créer ton propre Bokashi ? Bravo matelot ! Tu verras, c’est un super moyen de valoriser ses déchets organiques sans faire d’efforts. 

Suis ces étapes simples pour devenir le Maître du compost : 

  1. Procure-toi un kit Bokashi contenant :

    → un seau hermétique d'environ 40 cm avec couvercle - doté d’une grille à placer au fond du seau pour filtrer le liquide.

    → un petit robinet sur la façade du seau, qui te servira à récupérer régulièrement le liquide de fermentation.

    → un gobelet en plastique pour récupérer ce liquide (également appelé thé à compost).

    → un sac de son au Bokashi actif - autrement dit l’activateur Bokashi à l’origine de la fermentation. 

--------------------

💡 Bon à savoir 

Si tu souhaites utiliser ton Bokashi en continu, on te conseille de te procurer deux Bokashis (sauf si tu disposes aussi d’un compost classique). 

En effet, une fois ton composteur Bokashi rempli, il faudra patienter pendant quinze jours. C’est le temps nécessaire à la décomposition des déchets. Et pendant ce temps, tu l’auras compris, tu ne peux pas continuer à ajouter des déchets dans le Bokashi, ni le vider, bien entendu. 

--------------------

  1. Tu as reçu ton super kit ? Super, les choses sérieuses peuvent commencer ! Attrape donc ton seau Bokashi et tapisse le fond de son de Bokashi.
  2. Dépose ensuite tes déchets de cuisine dans le seau (ils doivent être compostables, rappelons-le !)
  3. Saupoudre le tout d’une nouvelle couche de son. C’est simple matelot : sur chaque nouvelle couche de déchets organiques, tu dois ajouter une couche de son. Un peu comme des lasagnes, mais en moins appétissant…
  4. Presse tes déchets à l’aide d’un outil pour tasser (normalement fourni dans ton coffret Bokashi).
  5. Referme ton seau Bokashi à l’aide du couvercle - sans quoi la fermentation ne peut se faire, tu l’auras compris !
  6. Dès que ton seau est plein, tu dois le laisser fermenter pendant 15 jours. C’est pourquoi on te conseille vivement d’utiliser un second seau Bokashi en attendant !

Seau Bokashi : quelques bonnes pratiques à appliquer régulièrement 

  • Pense bien à récupérer tous les quatre ou cinq jours le liquide de fermentation grâce au petit robinet situé en bas du seau. Sinon, ce liquide risque de remonter dans le seau au niveau des déchets et provoquer de mauvaises odeurs. À éviter donc !
  • Si tu as la chance de posséder un jardin, n’hésite pas à vider ton seau, une fois que la fermentation a eu lieu, dans de la terre ou du terreau. Grâce à sa composition micro-organique saine, le Bokashi est un moyen 100% naturel d’amender le sol. 
  • Pense bien à nettoyer ton seau Bokashi après chaque utilisation. Pour ce faire, on te conseille d’opter pour une méthode naturelle (en rinçant le seau abondamment avec de l’eau très chaude et de l’essence de vinaigre). 

--------------------

💡 Bon à savoir 

Ne sois pas surpris.e si au bout de quinze jours de fermentation, tes déchets organiques n’ont pas changé d’apparence. C’est tout à fait normal !
En effet, le composteur Bokashi ne crée pas vraiment de “compost”. À l’issue de la fermentation, les déchets ne changent pas d’aspect visuellement, mais en revanche, une transformation a bien eu lieu - puisque tu as récolté un liquide de fermentation.
Cette nouvelle composition qui n’est pas un compost se nomme un digestat. Tu peux soit l’enterrer dans la terre, soit le mettre dans un compost. Tu n’as pas de jardin ? N’aie crainte ! Tu peux également le donner au composteur de ta ville.

--------------------

Bokashi et lombricomposteur : quelle différence ? 🐛

Comme le Bokashi, le lombricomposteur est un formidable outil qui permet de recycler ses déchets organiques, même en intérieur. Ces deux systèmes partagent quelques atouts, mais diffèrent sur quelques points.  

Bokashi et lombricomposteur : points communs 

  • La fermentation est relativement rapide avec ces deux outils. Il faut compter quinze jours avec le Bokashi composteur, et une vingtaine de jours avec le lombricomposteur.
  • Ces deux outils sont presque inodores - à condition bien sûr de retirer régulièrement le liquide de fermentation, comme expliqué plus haut.
  • Et justement, le Bokashi comme le lombricomposteur permettent de récupérer du liquide de fermentation (ou thé de compost), à l’aide d’un petit robinet.

Bokashi et lombricomposteur : différences 

  • À la différence du Bokashi, qui fonctionne avec un activateur, le lombricomposteur implique d’utiliser des vers. Ces derniers sont absolument nécessaires et doivent être ajoutés au lombricomposteur pour que la fermentation fonctionne.

    Avec le Bokashi, rien de tout ça : on saupoudre de son de Bokashi, et puis voilà ! Aux oubliettes les vers à compost 🤸‍♀️
  • Le Bokashi te permet de composter tous tes déchets de cuisine, même la viande et les produits laitiers. De son côté, le lombricomposteur est beaucoup plus fragile. Tu dois éviter d’y déposer les aliments vermifuges (ail, échalote…), ainsi que la viande, le poisson, les agrumes…

    Par contre, le lombricompost est prêt à l'emploi dès qu’il est digéré par les vers ! De son côté, le Bokashi a besoin d’un temps de repos après la fermentation, et doit ensuite être mélangé à de la terre. 


6 avantages à utiliser le Bokashi en appartement 🏢

Si tu as lu cet article attentivement matelot, tu sais déjà que le Bokashi ne manque pas d’avantages. Voici les six grands avantages du Bokashi en résumé :  

👉 Le composteur de cuisine Bokashi ne prend pas de place, jeune mousse ! Que tu habites dans une studette d’étudiant.e ou dans un appartement parisien exigu, rien ne t’empêche de recycler tes épluchures de pommes de terre dans un Bokashi. Ce récipient ne prend pas de place, si bien qu’il peut même se dissimuler dans un placard !

👉 Un Bokashi n’émet pas de mauvaises odeurs, parole de matelot ! Comme expliqué, le récipient Bokashi est hermétique. Ce qui a deux vertus : d’une part, ça permet à tes déchets de cuisine de bien fermenter. De l’autre, ça te protège des odeurs qui pourraient émaner de la fermentation des matières organiques.

👉 Mais ce n’est pas tout : grâce au couvercle du seau Bokashi, tu es protégé.e des moucherons ! C’est un composteur de cuisine sans désagrément et sans vers, ni moucherons 💯 

👉 Avec un composteur de cuisine Bokashi, tu n’as pas à te casser la tête : tous tes restes alimentaires peuvent être déposés dans le seau, sans distinction !

👉 Contrairement à un compost classique, un Bokashi n’a pas besoin d’entretien particulier. Nul besoin d’aérer ou de remuer le Bokashi pour éviter les mauvaises odeurs.

👉 Le liquide de fermentation obtenu grâce au Bokashi est un excellent engrais liquide naturel qui peut servir à fertiliser les plantes. Attention néanmoins : si tu veux t’en servir pour tes plantes d’intérieur, pense bien à diluer ce liquide de fermentation riche en nutriments - au centième pour une utilisation hebdomadaire.

Tu peux également verser du liquide de fermentation non dilué dans tes canalisations, pour les entretenir !

Le compost Bokashi en résumé 🎉

Et voilà matelot, tu sais tout du Bokashi, ce super compost japonais qui ne manque pas de ressources. C’est une méthode de compostage garantie sans prise de tête - idéale pour les moussaillons aux quotidiens pressés, qui n’ont pas spécialement la main verte ! 

Le composteur de cuisine Bokashi se distingue également par son étonnante praticité : avec lui, pas besoin de trier les déchets alimentaires. Ils peuvent tous finir leur vie dans le Bokashi ! Ce composteur insolite permet également de produire du thé à compost, un engrais organique qui permettra à tes végétaux de bien s’épanouir.
Cerise sur le compost ? Avec le Bokashi, tu réduis chaque jour le poids de tes déchets ménagers ! En clair, c’est un dispositif gagnant-gagnant, pour toi et pour la planète !

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.