Colorants cosmétiques : naturels vs synthèses

Santé
Temps de lecture :
4 minutes
29/3/22
🤓
4 minutes
29/3/2022
On a tous le droit de savoir ce que l'on met sur notre corps ! Produits d'hygiène, lessive, produit vaisselle... l'équipage de Juliette démystifie la cosmétique

Bien le bonjour matelot, c’est papi Théodore - ça fait une paye, hein ? Dans un article précédent, j’évoquais avec toi les ingrédients dangereux à bannir de ses cosmétiques

Parabènes, silicones, sulfates, huiles minérales… On en trouve, des substances problématiques, dans certains produits conventionnels ! 

Aujourd’hui, je vais te parler des principaux colorants cosmétiques : leur rôle, leurs différentes catégories… On va aussi voir pourquoi il est NETTEMENT préférable de recourir aux colorants naturels

Allez, on sort son calepin et on prend des notes, jeune mousse : c’est l'heure de la leçon ! 

Les couleurs présentes dans la nature

Première chose à savoir : à l’origine, les couleurs sont plutôt rares dans la nature ! Eh oui : bien avant l’époque de l’industrialisation, les couleurs qu’utilisaient l’Homme étaient issues… d’éléments naturels - et elles se comptaient sur les doigts d’une main ! En bref, elles étaient soit extraites de végétaux (comme les plantes), de minéraux (comme les roches ou les pierres, telle que la malachite - connue depuis l’Antiquité) ou d’animaux (oui oui). 

💡  Du temps de la Préhistoire, nos ancêtres pouvaient compter sur trois couleurs principales : le rouge, le jaune et le noir ! 

Quels sont les différents types de colorants cosmétiques ? 

Première chose à savoir : dans le domaine des cosmétiques, on parle davantage de pigments que de colorants ! Eh oui : alors que les colorants sont solubles dans l’eau, les pigments ont plutôt la faculté de donner aux produits de la couvrance. On comprend donc que ce sont des ingrédients de choix pour les produits de maquillage ! 

Ces pigments peuvent ensuite être divisés en deux grandes catégories : les pigments naturels et les pigments synthétiques

  1. Comme leur nom l’indique, les pigments naturels proviennent de la nature. On les divise généralement en trois catégories, en fonction de leur origine. Il y a les pigments minéraux issus des roches et des pierres (ocres, oxydes de fer, cinabre…il s’agit souvent d’oxydes métalliques), les pigments végétaux qui proviennent des plantes (comme l’indigotier ou le safran) et les pigments d’origine animale (comme la cochenille ou la sépia, extraite de la seiche).

  2. Les pigments synthétiques, quant à eux, sont divisés en deux grandes catégories. Certains proviennent de la chimie minérale, et d’autres de la chimie organique. Comme on le verra dans la suite de l’article, ces pigments synthétiques posent plusieurs problèmes. 

💡 Le savais-tu ? 

Les pigments synthétiques dérivés du pétrole sont faciles à démasquer dans les listes INCI. Eh oui : leur nom commence toujours par le préfixe "CI", suivi de 5 chiffres. 

Exemples de colorants naturels avec leur provenance, minéral, végétal, animal

Les colorants synthétiques dans les cosmétiques

Comme mentionné plus haut, la nature dispose d’une quantité limitée de couleurs. Certaines sont difficiles voire impossibles à obtenir. Et puis, ne l’oublions pas, reproduire une couleur naturellement coûte cher. Pour amoindrir leurs coûts et gagner en productivité, les industriels ont vite appris à reproduire facilement des milliers de nuances de couleurs. 

En quoi les pigments synthétiques posent problème ? 

Ehhhhh bien ! 

Premièrement, certains pigments synthétiques sont issus de la pétrochimie (notamment des dérivés de l’aniline), voire même des déchets industriels… Autant de substances peu recommandables pour la santé humaine - d’autant plus que nous appliquons notre maquillage sur des parties sensibles comme les yeux ou la bouche !

Maaaais ce n'est pas tout. La plupart des colorants de synthèse sont azoïques Or, les colorants azoïques libèrent des amines aromatiques - des composés qui peuvent être cancérigènes. 

Ensuite, comme tout produit artificiel, les pigments chimiques posent un problème écologique ! Eh oui : une fois éliminé, le produit de synthèse finit sa course… dans l’océan ou dans les sols. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne disparaît pas comme par magie !

Par exemple, le colorant CI 26100 (qui est un colorant rouge) peut libérer du 4-Aminoazobenzene, une substance chimique qui est… reconnue cancérigène et toxique pour les organismes aquatiques ! À l’heure actuelle, la Commission européenne n’a pas statué sur son caractère cancérigène pour l’Homme… 

💡 Le savais-tu ? 

Selon le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer), les métiers de coiffeur et de barbier sont considérés comme cancérigènes. La raison ? Eh bien ils impliquent nécessairement d’utiliser des colorants qui contiennent des amines aromatiques. 

Exemple d'une molécule d'azobenzène, plus petit colorant azoïque

Les colorants naturels dans les cosmétiques

Fort heureusement, il est tout à fait possible aujourd’hui de se passer des colorants synthétiques, en optant pour des solutions naturelles ! Comme expliqué plus haut, les pigments naturels peuvent être d’origine végétale, minérale ou animale. 

Par exemple, pour obtenir la couleur rouge carmin, on… écrase un insecte (la cochenille) qui, une fois broyé, produit cette fameuse couleur. Il s’agit d’un des colorants les plus utilisés (on le retrouve dans l'industrie agro-alimentaire avec les yaourts, les sodas, la charcuterie…). Sur les emballages, ce colorant porte le nom E120.

Comment faire pour choisir des cosmétiques aux pigments naturels ? 

Deux options s’offrent à toi !

  • Tu peux soit opter pour la cosmétique bio - qui, je le rappelle, exclut d’emblée les produits chimiques - et notamment les colorants azoïques. Opter pour un produit bio, c’est donc s’assurer d’une composition 100% naturelle
  • Sinon, tu peux également fabriquer tes cosmétiques toi-même !  

Et ce n’est pas très compliqué matelot. D’ailleurs, dans des articles précédents, notre mascotte Elliot t’expliquait comment fabriquer un fard à paupières maison ou un rouge à lèvres maison avec des colorants cosmétiques naturels

💡 Bon à savoir

Les humains sont loin de pouvoir voir toutes les couleurs, comparés à d’autres êtres vivants… La championne du monde en titre ? La crevette mante, qui possède près de 16 types différents de photorécepteurs contre 2 types différents pour les humains (les cônes et les bâtonnets). Elle peut voir jusque dans les ultraviolets ! On est bien peu de chose finalement…

Quels sont les principaux colorants cosmétiques en conclusion

S’il est tentant d’avoir recours à des palettes de maquillage ou à des rouges à lèvres hauts en couleurs et en pigments, ces produits ne sont pas sans risques pour l’environnement et la santé de l’Homme ! 

Comme on aime à le dire chez Juliette : en matière de cosmétiques, moins, c’est mieux. Autrement dit, mieux vaut privilégier la qualité à la quantité - en optant pour des produits simples, aux ingrédients naturels et peu nombreux.

DÉCOUVRIR
Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

10% offert sur ta 1ère commande !
Découvre les coulisses, les nouveautés, apprends-en plus sur la préservation d'Océan et de ta santé.
En cliquant sur "J'accepte", tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing. Politique de confidentialité