Composés organiques volatiles, ils polluent ton intérieur et ta santé

Santé
Temps de lecture :
6 minutes
2/11/21
🤓
6 minutes
2/11/2021
On a tous le droit de savoir ce que l'on met sur notre corps ! Produits d'hygiène, lessive, produit vaisselle... l'équipage de Juliette démystifie la cosmétique

👋 Bien le bonjour matelot, Théodore au rapport pour parler santé ! Aujourd’hui, on va s’attaquer à un gros poisson : les émissions de composés organiques volatiles ou composés organiques volatils, tout court (COD). Ça ne te dit rien ? Ne t'en fais pas, je vais tout t’expliquer.

Pour faire simple, les composés organiques volatils sont un peu partout autour de nous… Pourtant, ils sont presque invisibles ! Leur problème ? Ce sont des polluants toxiques à la fois pour la santé et pour l’environnement. Ils polluent l’air extérieur, maaaaais aussi l’air intérieur de nos maisons… De vrais parasites !

Dans cet article, je t’en dis plus sur ces polluants et sur les manières de les éviter ! 👌


Émissions de composés organiques volatiles, déjà on va t'expliquer ce que c'est matelot !  

Par l’expression “composés organiques volatils” on désigne des substances qui se distinguent par leur volatilité. Conséquences ? Elles se répandent très facilement dans l’air ! Pire : comme elles sont particulièrement légères, ces substances volatiles peuvent rester en suspension… indéfiniment !

Les émissions de composés organiques volatiles peuvent être d’origine naturelle (dans ce cas, on dit qu’elles sont biogéniques) ou humaine (alors, on dit qu’elles sont anthropiques).  Il s’agit généralement de gaz ou de vapeurs, contenant toujours du carbone.  Parmi les composés organiques les plus répandus, on compte : 

  • le butane
  • le toluène
  • l’éthanol (soit l’alcool à 90°)
  • l’acétone
  • le benzène 

Mais alors, à quoi reconnait-on un composé organique volatil d’une autre matière en suspension, comme les particules fines ? 🤔

C’est simple, moussaillon ! Un COV contient obligatoirement deux éléments : 

  1. Il y a forcément un élément carbone. 
  2. Ce carbone est toujours combiné à un ou plusieurs éléments comme l’hydrogène, halogène, l’oxygène, le soufre, le phosphore.... 


Ces agents polluants sont partout, autant bien les identifier  

Quels sont les composes organiques volatils

OK donc les composés organiques volatils sont partout. Mais partout où, précisément ? 

En gros, on peut retrouver ces agents polluants à la maison ou au bureau, dans la nature (quand ils sont d’origine naturelle), dans les ateliers, sur les sites industriels… 

💡 Si les composés organiques volatils sont aussi omniprésents, c’est parce qu’ils ont de multiples usages… Solvants, dégraissants, conservateurs, agents de synthèse... Ce sont de véritables indispensables pour les industriels.... Si bien que, selon le CITEPA (Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique), on retrouve les COV dans plus de 20 domaines, comme la métallurgie, l’imprimerie, la mécanique, l’agroalimentaire, le textile…

Les composés organiques volatils contribuent à la pollution intérieure !

À la maison, les COV sont un vrai poison invisible, car ils sont omniprésents dans les produits ménagers. Eh oui jeune mousse 😥.

Selon une étude menée par l’Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques), l’utilisation des produits d’entretien génère des émissions de substances volatiles, bien que les risques associés soient aujourd'hui “imparfaitement évalués”.

Les chercheurs de l’Ineris nous alertent notamment sur deux substances préoccupantes présentes dans certains produits ménagers : l’acroléine et le formaldéhyde - puis, dans une moindre mesure, le crotonaldéhyde, le propionaldéhyde, le benzaldéhyde, le benzène et l'éthylbenzène. 

 ⚠️ Attention, ces substances à éviter ne sont pas uniquement présentes dans les produits d’entretien… On les retrouve également dans les matériaux de construction ou de déco (comme les peintures), dans les meubles, les désodorisants...

Les effets des COV sur la santé et la planète  

Danger composes organiques volatils sante et environnement

Je ne veux pas te faire peur matelot, mais je vais parler franchement : les conséquences des émissions de composés organiques volatiles sur notre santé et celle de la planète ne sont pas jolies-jolies.

COV : quelles conséquences sur la santé ?  

Même si les données sanitaires concernant les substances émises par les produits ménagers sont assez réduites, on sait déjà qu’elles contiennent des ingrédients toxiques. Par exemple, certains COV particulièrement dangereux, comme le benzène, sont déjà classés CMR (pour “cancérogène, mutagène et reprotoxique”).

D’ailleurs, certains de ces composés volatils sont si préoccupants qu’ils font l’objet d’une réglementation renforcée.

💡 Quand ils sont ingérés fréquemment, les COV peuvent créer des intoxications aiguës se traduisant par une irritation des muqueuses ou de la gorge, voire des migraines ou des vertiges, des nausées…

On soupçonne également ces agents polluants d’être cancérigènes. Eh oui : le benzène, dont je te parlais plus haut, ainsi que le formol, sont connus pour décupler les risques de cancers. 

Mais ce n’est pas tout… Certains COV comme le toluène et les éthers de glycol sont de potentiels perturbateurs endocriniens pouvant nuire aux grossesses et/ou tentatives de grossesse, mais aussi au développement des bébés… De vraies PLAIES !

⚠️ De manière générale, les personnes sensibles (comme les femmes enceintes et les enfants) doivent absolument éviter les produits contenant des composés organiques volatils. 

Des vrais champions... de la pollution  

Comme les émissions de composés organiques volatiles contribuent à altérer la qualité de l’air, ce n’est pas sans conséquence sur l’environnement. Logique, non ? 

Comme on te t’expliquait déjà dans cet article consacré à l’acidification des océans, ajouter un élément nouveau à un environnement naturel (qu’il s’agisse de l’océan ou de l’air) contribue à… modifier sa chimie ! 

Et justement, quand ils sont diffusés dans l’atmosphère, les COV perturbent ses équilibres chimiques et sont par exemple à l’origine de la formation/accumulation d’ozone. Où est le problème, me diras-tu ? Eh bien, quand il est produit en grande quantité, l’ozone a un impact négatif sur la végétation ! Oui, exactement comme le carbone, qui détruit la biodiversité de l’océan quand il s’y accumule… 

Les composés volatils créent également une pollution olfactive. 


Comment se protéger des composés organiques volatils ?

Le premier geste, pour se protéger de ces agents polluants sournois, c’est de bien choisir ses produits ménagers ! Mieux vaut opter pour un usage modéré des produits d’entretien contenant des substances toxiques.

N’oublions pas, aussi, que les produits ménagers ne sont pas les seuls produits à diffuser des COV… Ces particules nocives sont aussi présentes dans les meubles et les vêtements neufs - et on l’oublie trop souvent !!!

Tu vois cette odeur que tu apprécies dans les meubles neufs ? Elle est particulière hein… Ma main à couper qu’elle provient du formaldéhyde, l’un des COV les pluuuuus néfastes. Évite donc d’inhaler à plein poumon ton armoire en kit, même si tu aimes bien son odeur.

Autre réflexe imparable pour se prémunir de la pollution de l’air : aérer les pièces de sa maison très régulièrement, surtout après ses sessions ménage. Pense également à rincer systématiquement les surfaces que tu nettoies.

👉
Dans cet article, on te partage 8 bonnes pratiques à adopter au quotidien pour vivre dans une maison saine.


Les composés organiques volatils en conclusion  

Et voilà matelot, j’espère que le sujet des COV, compliqué en apparence, est désormais plus clair pour toi !

Ce qu’il faut retenir : ces agents polluants sont invisibles et pourtant néfastes pour tout le monde : les moussaillons comme toi et moi, les végétaux… Pour ta santé, on te recommande d’éviter au maximum certains produits ménagers, comme les aérosols, les désodorisants, les sprays désinfectants, etc.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe d’autres solutions pour nettoyer sa maison et l’assainir, sans s’intoxiquer ! Tu peux par exemple opter pour des produits d’hygiène écologiques - aujourd’hui, on en trouve plein sur le marché à des prix accessibles ! Sinon, si tu peux aussi fabriquer tes produits d’entretien toi-même - dans cet article, on t’apprend à fabriquer ton nettoyant multiusage.  

👉 Retrouve plein de tutos DIY dans la rubrique DIY de notre Journal de Bord !

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.