Couches lavables : comment les choisir ? 😊

Planète
Temps de lecture :
8 minutes
10/8/22
🤓
8 minutes
10/8/2022
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Salut l’ami, on espère que vous êtes en forme et que vous passez un bel été ! On vous retrouve dans ce nouvel article du Journal de Bord pour parler soin de bébé et plus précisément pour parler couches lavables. 👶

Si vous ne connaissez pas encore, les couches lavables, c’est comme des couches jetables, sauf qu’elles sont… lavables. 😅 Pas compliqué hein ? Enfin, pas compliqué… Pas compliqué à comprendre, mais quand vient le moment de savoir quelles couches lavables choisir, ce n’est pas la même chanson !

Dans ce nouvel article, on vous aide à choisir la couche lavable idéale pour votre bébé et pour vous : taille, matières, entretien, insert, prix… Les couches lavables n’auront plus de secret pour vous ! 💪🏼

⛵️ PS : Vous le savez chez Juliette, on est à fond dans l’écologie 🌍 , mais on a aussi les pieds sur terre. C’est-à-dire qu’on comprend totalement que vous n’ayez pas envie de bousculer vos habitudes pour être écolo ! C’est d’ailleurs pour ça qu’on a lancé notre gamme de couches jetables naturelles pour bébé. N’hésitez pas à faire un tour sur notre boutique en ligne pour les découvrir ! 😇

Les couches lavables à la loupe 🔍

Si vous êtes un.e assidu.e du Journal de Bord, vous avez sans doute déjà lu notre guide pour choisir les couches de bébé. Dedans, on y parle composition des couches classiques, quantité de couches jetables nécessaires pour un enfant (environ 4000 entre la naissance et la propreté 😳 ), pollution, mais aussi taille de couches ! Du coup, après abordé en long, en large et en travers les couches jetables, on s’est dit qu’il serait judicieux de parler des couches lavables. 😊

La couche lavable, c’est l'alternative écologique et zéro déchet des couches jetables. 🌱 Le principe est simple, au lieu d’acheter un paquet de couches jetables pour votre mini-mousse chaque semaine, vous achetez en une seule fois une certaine quantité de couches lavables qui vous accompagneront jusqu’à sa propreté. 🙂 Eh oui, étant entièrement lavables et donc réutilisables, les couches en tissus, aussi appelés “langes”, représentent un vrai gain d’argent, mais aussi un beau moyen de limiter ses déchets ménagers.

💸 On estime que les couches jetables représentent un budget de 1000 à 1500 € de la naissance à la propreté, alors qu’avec les couches lavables, on est sur un budget de 400 à 700 €. Vous allez nous dire “oui, mais bon les couches lavables doivent passer en machine, donc ça coûte plus cher en eau, en électricité et en lessive”, eh bien non ! Dans les prix annoncés plus haut, on a justement pris en compte toutes les dépenses liées aux couches lavables. Plutôt cool, non ? 😊

🌍 Une couche jetable met en moyenne 500 ans à se dégrader, alors qu’une couche en tissus mettrait entre 20 et 60 ans en fonction des matières utilisées.

Plusieurs avantages, écologiques, économiques et plus !


Au-delà d’être intéressantes économiquement et écologiquement, les couches lavables sont aussi plus adaptées à la peau délicate des enfants ! Exemptes de produits nocifs (comme les formaldéhydes, les hydrocarbures aromatiques polycliques (HAP), les dioxines, les parfums, le chlore, etc.), elles conviennent mieux au siège des mini-mousses. 👶 Pour encore plus de sûreté, vous pouvez même les choisir dans des matières certifiées ŒKO-TEX, ce qui évite la présence de pesticides et autres engrais chimiques dans les tissus ! 🌱

Dernier point sympa avec les couches lavables, elles sont disponibles en plusieurs tailles, comme les couches classiques, mais aussi en plusieurs coloris et imprimés. Autrement dit, votre mini-mousse sera le plus stylé du bac à sable dans sa couche lavable ! 🥰

Dis comme ça, ça donne envie, non ? Nous, on trouve que oui ! Mais, pour être totalement transparent, on doit aussi vous parler des inconvénients des couches lavables

Quels sont les inconvénients des couches lavables ?

Premier point noir avec les couches lavables : elles demandent plus de temps et d’organisation que les couches jetables. Eh oui, une fois que la couche jetable est souillée, elle part à la poubelle. A contrario, une fois que la couche lavable est souillée, elle doit être lavée. 🤪 Si c’est de l’urine, c’est relativement rapide, on la rince à l’eau et hop en machine une fois qu’il y en a plusieurs, si ce sont des selles, ça peut être un peu plus long. 💩 Ensuite, une fois sèche, la couche lavable doit être réassemblée à la main, ce qui prend aussi un certain temps ! 😆

Ce qui nous amène notre deuxième point noir : l’entretien des couches lavables ! Au-delà de devoir rincer et laver la couche et/ou l’insert, il faut être au taquet sur les sessions lavages. Eh oui, une couche lavable, c’est épais et en fonction du tissu, ça peut être plus ou moins long à sécher. Pour que votre mini-mousse ne se retrouve pas avec un vieux tissu noué à la taille en guise de couche, il ne faut pas se laisser submerger ! 😝 Chose qui peut être compliquée entre la charge mentale de la maison et celle de la vie (travail, temps pour soi, temps pour la famille, etc.).

Dernier point noir : les couches lavables sont vendues en 15 et 30 € l’unité, ce qui représente un investissement supplémentaire pour l’arrivée d’un enfant. Solution (parce qu’on est sympa 😏 ) : les acheter en seconde main ou les demander en cadeau de naissance !

Les différents critères pour choisir la meilleure couche lavable

Comme pour une couche classique, la couche lavable se décline en plusieurs modèles. Coloris, taille, matières, format… On vous explique tout ! 👇

Premier critère : le modèle 😊

Il existe 5 types de couches lavables :

👉🏼 Les couches lavables classiques : elles se présentent sous la forme d’une couche absorbante recouverte d’une culotte (non imperméable) qui maintient le tout. Les deux parties sont amovibles ce qui permet de ne nettoyer que l’insert absorbant et non pas les deux parties à chaque fois.

👉🏼 Les couches lavables TE1 : ces couches-là sont très ressemblantes aux couches classiques puisque les deux parties sont indissociables. Pratiques, parce qu'elles sont déjà assemblées et rapides à utiliser, elles sont aussi moins économiques parce qu'à chaque change, la couche doit être entièrement lavée. De ce fait, elle met plus de temps à sécher, ce qui nécessite une plus grande quantité de couches.

👉🏼 Les couches lavables TE1 à poche : comme celle du dessus, sauf que la TE1 à poche possède une poche dans laquelle les parents peuvent placer un insert pour une capacité d’absorption plus grande. Idéales pour la nuit !

👉🏼 Les couches lavables TE2 : un peu comme la classique à part que cette fois-ci, la culotte est, elle aussi, imperméable. À chaque change, il suffit de ne changer que l’insert !

👉🏼 La couche lavable TE3 : la couche TE3 se compose de trois parties, toutes amovibles : une culotte, une poche imperméable attachée à la culotte avec des boutons ou des scratchs et un insert. Très pratique puisque tout se détache et se lave séparément ! 

Deuxième critère : la taille 🙂

Niveau taille, avec des couches lavables, vous aurez deux choix :

  • Le lange à taille fixe : un peu comme les couches jetables, les couches lavables sont disponibles sous forme de taille (XS, S, M, L, XL ou 2, 3, 4, 5, etc.). Ce type de lange est idéal puisqu'il s’adapte à la morphologie de l’enfant.

👉🏼 Problème : il faut régulièrement changer de taille, ce qui représente un coût en plus…

  • Le lange évolutif : ce type de couche possède plusieurs boutons ou scratch qui permettent aux parents de plus ou moins serrer la couche. Le lange suit donc l’enfant pendant plusieurs années ! 

👉🏼 Problème : les couches lavables évolutives sont souvent disponibles en 5 et 15 kg, pas de taille naissance donc…

Les deux possédants des pour et des contre, à vous de voir le système de taille de couches lavables qui vous convient le mieux ! 😇

Troisième critère : la matière de la culotte 🌱

Pour la matière de la culotte, vous aurez souvent le choix entre trois tissus :

👉🏼 Le PUL (polyuréthane laminé), une matière produite à partir de pétole, souvent utilisée pour les couches lavables. Son avantage : elle est très imperméable et sèche très vite ! 😀 Par contre, niveau environnement, ça reste du pétrole…

👉🏼 Le polaire : une matière facile d’entretien qui laisse l’humidité s’évaporer rapidement.

👉🏼 La laine : la matière idéale pour les fessiers sensibles ! Très respirante et très étanche, elle demande plus d’entretien que les autres tissus. 

Quatrième critère : la matière de l’insert 💧 💩

Pour l’insert, la partie prévue pour absorber les urines et les selles, vous aurez le choix entre 4 matières :

  • Le coton ☁️ , à choisir bio si possible afin de limiter l’impact environnemental. Cette matière est simple d’entretien, mais sa capacité d’absorption est moyenne.

  • Le bambou 🎋 : résistant, doux et très absorbant. Son point noir : sa transformation en viscose qui est gourmande en énergie.

  • Le chanvre 🌱 : résistant, bonne capacité d’absorption, mais assez long à sécher.

  • La microfibre labellisée œko-tex, si possible : peu absorbante et peu résistante aux lavages.

  • Le tencel 🌿 : absorbe bien l’humidité et à un pouvoir régulateur de température au niveau de la couche, il maintient au chaud en hiver et au frais en été.

En fonction des matières choisies, de la taille et du pays de fabrication, les prix des couches lavables varient entre 15 et 30 € !

💡 Sachez qu’il existe des inserts lavables et des inserts jetables. Les inserts lavables sont souvent fournis avec les couches. Les inserts jetables peuvent être très pratiques lors de voyage ou pour offrir à la couche une capacité d’absorption plus grande ! 😊

Les couches lavables, pour résumer ! 😌

On espère que ce guide pour choisir les couches lavables vous sera utile ! 😊

👉🏼 Les couches lavables sont une alternative très intéressante aux couches classiques : elles sont plus économiques, plus écologiques et plus saines pour la peau délicate des enfants. En fonction de matières que vous affectionnez (coton bio, tencel, chanvre, bambou ou microfibre pour l’insert et PUL, polaire ou laine pour la culotte), les prix varient du simple au double !

Une chose est sûre, les couches lavables demandent une organisation plus importante que les couches classiques. Afin d'être sur la même longueur d’onde, nous vous conseillons de faire ce choix en couple et de vous organiser avant l’arrivée de bébé ! 👶

DÉCOUVRIR
Mascotte JU par Juliette

[E-book] Découvrez pas à pas le recyclage du plastique avec vos enfants !

Recevez gratuitement la Recyclopédie dans votre boîte mail. Un e-book de 25 pages dédié au recyclage, de votre poubelle jaune jusqu'à la seconde vie de nos déchets. Découvrez une information simplifiée et illustrée, mettez en pratique vos connaissances lors de quiz et d'activités à réaliser avec vos enfants.
En cliquant sur "J'accepte", des cookies seront stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts marketing. Politique de confidentialité