Infographie : Comment nos déchets plastiques rejoignent-ils l'océan ?

Planète
Temps de lecture :
7 minutes
12/03/2021
🤓
7 minutes
12/03/2021
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Salut matelot 👋🏻 ! Aujourd’hui, place à un sujet qui nous tient tout particulièrement à cœur chez Juliette : les déchets plastiques dans l’océan. Savais-tu que, chaque année, 8 millions de tonnes de déchets terminent leur course dans l'océan ? Le plastique représente 75% de ces déchets marins. Forcément, l’impact environnemental de ce phénomène est colossal. 

L’omniprésence des déchets plastiques dans l’océan représente un véritable fléau pour la faune et la flore marines. On pense par exemple aux tortues de mer que l’on retrouve régulièrement enchevêtrées dans des déchets plastiques. Mais la pollution des océans entraîne également un risque sanitaire important pour l’Homme (perturbateurs endocriniens, cancers, etc.) ainsi qu’une conséquence directe sur le réchauffement climatique. En 2016, par exemple, 6% du total des émissions de CO2 de la planète étaient dus à la production mondiale de plastique. 

Une chose est sûre, ce sujet nous concerne tous autant que nous sommes : politiques, industriels, villes, résidents et touristes... on est tous dans le même bateau ! En tout cas, si tu as décidé de lire cet article, c'est que tu te demandes : comment ces déchets rejoignent-ils l'océan ? Difficile de retracer leur chemin quand on fait soi-même l'effort de tout trier et de bien jeter ! Alors, continue ta lecture, Juliette t'explique tout : définition, causes, impact, chemin du plastique et, bien entendu, solutions !


Qu'est-ce qu'un déchet marin ? 🥤

🧐 Définition, retour aux bases

Un déchet marin est un déchet présent dans l'environnement marin, qui a gagné la mer ou y a été jeté par l’Homme. Les déchets marins sont issus de l'activité humaine et proviennent à 80% de l'activité terrestre. On les retrouve sous une multitude de formes : mégots, sacs plastiques ou encore déchets de pêche… Et comme on te le disait plus haut, 75% de ces déchets sont en plastique, lui-même souvent issu des emballages de nos produits !

🧊 La pointe de l'iceberg

Hélas, les déchets plastiques que tu vois flotter ne sont que la pointe de l’iceberg. En réalité, la grande majorité d’entre eux est difficilement observable par l’humain. Pour mieux comprendre ce qui se cache dans l’océan, on classe les déchets plastiques selon leur taille, des macro aux nanoplastiques. Par ordre décroissant, on a donc des déchets plastiques volumineux, des particules de plastique et enfin des nanoparticules qui s'implantent dans les organismes. 

Ces déchets de toutes tailles n’épargnent aucun niveau de l'océan, de la surface aux fonds marins. Des chercheurs ont même trouvé un sac plastique dans la fosse des Mariannes, la fosse océanique la plus profonde du globe, à 10 898 mètres de profondeur.

Quels sont les impacts des déchets plastiques sur l'océan ? 🐋

🌎 Sur le climat : réchauffement et acidification des océans 

Pour comprendre l’impact du plastique sur le climat, il faut d’abord comprendre comment il est fabriqué. Comme tu le sais peut-être, le plastique produit des gaz à effet de serre tout au long de son cycle de vie, c’est-à-dire de son extraction à son rejet dans la nature en passant par les étapes de raffinage, production, élimination et incinération. 

En temps normal, le phytoplancton de l’océan permet d'absorber environ 25% du CO2 émis par l'Homme. Le problème, c'est qu’en altérant la nature de l’océan, on l'empêche de "faire son travail". À cause des activités humaines, l’océan absorbe tellement de CO2 en continu que sa composition chimique finit par changer. Son pH diminue, son acidité augmente et sa teneur en ions carbonates baisse.

Tous ces facteurs ont des répercussions directes sur l'équilibre de la faune et de la flore marines. Par exemple, la diminution d’ions carbonate entraîne une difficulté croissante pour les organismes marins à fabriquer leurs squelettes et leurs coquilles. Enfin, c’est la chaîne alimentaire marine elle-même qui se voit affectée par la pollution des océans. 

Si tu veux plus de détails sur le sujet, voici deux documents pour mieux comprendre le processus d’absorption du CO2 par les océans ainsi que leur acidification

🦐 Sur la faune et la flore marines 

Malheureusement, l’impact des déchets plastiques dans l’océan sur la faune et la flore ne s’arrête pas là. Ce que l’Homme est le plus susceptible de percevoir à son échelle est l’ingestion (ou, pire, l’étranglement) des plastiques flottants par les organismes marins. Les animaux se retrouvent piégés par les déchets ou les confondent avec leurs proies habituelles. Pour ne retenir qu’un chiffre : aujourd’hui, 9 oiseaux sur 10 ont du plastique dans l'estomac 😢. 


Les organismes marins sont aussi menacés par les substances toxiques et les métaux lourds qu’ils absorbent suite à la décomposition du plastique. Enfin, il est également important de mentionner le fait que le plastique facilite le transport des virus, et autres espèces invasives, qui s’y agrippent et voyagent à l’aide des courants marins

🧒🏻 Sur l’Homme 

Forcément, l’Homme n’échappe pas aux effets néfastes du plastique dans les océans. Comme on le sait, la difficulté de l’océan à absorber le CO2 se répercute directement sur le réchauffement climatique. Mais cet impact se mesure jusque dans l’assiette. En effet, les microparticules de plastique fixent les polluants qui se retrouvent ensuite ingérés par les poissons que nous mangeons. 

Enfin, on peut également observer les conséquences de cette pollution sur l’hygiène de vie des populations en contact direct avec ces déchets. Ce problème est présent surtout dans les pays d'Asie qui reçoivent des conteneurs remplis de nos déchets. Heureusement, depuis le 1er janvier 2021, les pays européens ne peuvent plus exporter librement leurs déchets vers des pays non-membres de l'OCDE ! 

Comment nos déchets plastique arrivent-ils dans l'océan ? 🌊

Infographie trajet des dechets plastiques pour rejoindre locean

🔎 Les causes 

Mais alors, concrètement, comment le plastique se retrouve-t-il dans nos océans ? La cause n°1 de ce problème est la surproduction de déchets plastiques. Les industries produisent en masse car cela coûte moins cher et est plus simple à mettre en place. 

Mais il faut aussi regarder du côté de la gestion des déchets. Les grands coupables de cette pollution environnementale sont les détritus jetés dans la nature, les erreurs de tri (avec comme conséquences l’enfouissement ou l’incinération de déchets qui auraient pu être recyclés), le recyclage insuffisant du plastique (seulement 29% en France) et enfin l’export de déchets vers des pays qui n'ont pas les capacités ou moyens de les gérer correctement.

👉🏻 Le chemin parcouru 

WWF a identifié les 3 canaux principaux permettant aux déchets plastiques de rejoindre l'océan, tous liés aux causes que l’on vient de citer. Dans les trois cas, les déchets sont drainés par l'eau (fleuves et rivières, pluies, inondations) ou transportés par le vent

Les déchets jetés dans la nature 🌱

Qu’il s’agisse d’action volontaire par "flemme" d'attendre une poubelle, involontaire, de  décharges illégales à ciel ouvert ou encore d’absence de système de gestion des déchets dans certains pays, le plastique jeté dans la nature est transporté par les vents et les cours d'eau jusqu'à l'océan.

Les eaux usées 💧

Eh oui, on en revient toujours à l’eau ! Nombre de gestes banals du quotidien peuvent participer à la pollution des océans. Parmi eux on compte notamment le lavage de vêtements en polyester, le fait de rincer dans le lavabo des cosmétiques contenant des microbilles en plastique ou encore de jeter un coton-tige ou un applicateur de tampon dans les sanitaires. En effet, les stations d'épuration n'ont pas les capacités de traiter 100% des microplastiques générés par nos déchets et qui se retrouvent dans nos eaux usées. 

Les égouts 🕳

Entre les égouts des villes côtières et la mer, il n'y a qu'une canalisation. Souvent, les eaux pluviales rejoignent la mer sans passer par une station d'épuration. Les déchets que l'on laisse dans la rue rejoignent les égouts en cas de pluie... et hop leur chemin vers l’océan est tout tracé !

Quelles solutions pour remédier à ce problème ? 💡

Heureusement, il existe des solutions pour empêcher à nos déchets plastiques de venir contaminer les océans. Même si une grande partie des efforts est à fournir du côté des industriels, chacun d’entre nous peut aussi contribuer à réduire la pollution des fonds marins. Voici quelques gestes simples que tu peux appliquer au quotidien : 

  • Réduire ta consommation de plastique (surtout de plastique à usage unique)
  • Réutiliser et récupérer ce qui se trouve chez toi, comme les vieilles boîtes de conserve.
  • Recycler un max 
  • Participer aux événements de nettoyage des plages et cours d'eau
  • Inciter les marques autour de toi à délaisser le plastique à usage unique au profit de matériaux durables. Cela passe, par exemple, par l’implication sur les réseaux sociaux ou simplement par le boycott de marques non-respectueuses de l’environnement. 

Bon, on sait, le thème de cet article n’est pas des plus joyeux 😬. Mais l’important, c'est qu’il y a de l’espoir pour nos océans et notre planète, d’où la nécessité de sensibiliser l’ensemble de la population à cette cause. Car, question déchets plastiques, on est tous dans le même bateau, que l'on soit particulier, entreprise ou gouvernement ! 

Une fois de plus, l’union fait la force. C’est en diminuant le plastique à usage unique, en encadrant mieux la production et la gestion des déchets (grâce à des lois, infrastructures, solutions de tri, etc.), en participant à l'entretien des milieux marins et en aidant nos proches à mieux comprendre les problématiques liées au plastique que l’on avancera. Alors, garde espoir matelot et mets avec nous les voiles vers un monde meilleur ! 🌞

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.