10 expressions de marins que l'Équipage JU adore !

Équipage
Temps de lecture :
7 minutes
28/4/21
🤓
7 minutes
28/4/2021
Envie d'en savoir pour sur l'équipage Juliette qui veut changer le monde à tes côtés ? Coulisses, avancées du projet, sondages... viens dans la cabine !

Mettre les voiles, avoir le vent en poupe, faire des vagues… De nombreuses expressions de marins font désormais partie du langage courant. Il faut dire qu’elles illustrent à merveille certaines situations du quotidien, non sans une pointe de poésie.

Et justement, l’univers marin est au cœur de l’identité de Juliette. Notre vision de la maison idéale (saine et respectueuse de la planète), c’est un beau bateau à voile qui avance au gré du vent et de l’engagement de chacun. 

Nous sommes donc tout naturellement inspirés par le vocabulaire nautique. Voici les 10 expressions de marins dont l’Équipage Juliette raffole ! 


Les 10 expressions de marins préférées de l'équipage Juliette 

Chez Juliette, nous sommes des marins dans l’âme. Ce qui nous plaît le plus, chez les moussaillons ? Leur humour décalé bien sûr et leur bonne humeur, mais aussi leur sens de la formule et leur engagement envers la mer 🌊. Notre amour pour l’univers marin se ressent d’ailleurs jusque dans nos prises de parole. Voici dix expressions imprégnées d’eau salée que la team Juliette aime particulièrement : 

  • Être sur le pont : Quand un matelot est sur le pont, c’est qu’il est paré à l’abordage, prêt à agir. Dans la vie quotidienne, cela signifie “être à son poste”. Cette expression rappelle d’ailleurs la fameuse phrase “tout le monde sur le pont !” qui fait référence au combat naval.
  • Mettre les voiles : Ici, pas de mystère. Cette expression, qui date des années 1900, signifie tout simplement “s’en aller discrètement”, comme un bateau qui hisserait ses voiles (sooooous le veeent ⛵🎶) pour voguer vers de nouveaux horizons.

  • Cap sur… : À l’origine, l’expression “mettre le cap sur…” signifiait pour les marins “diriger le navire” vers une direction donnée. Appliquée à la vie de tous les jours, l’expression signifie donc “prendre une certaine direction”.  

  • Jeter l'ancre : Dans l’univers des pêcheurs et autres navigateurs, jeter l’ancre revient à immobiliser un bateau en jetant son ancre dans la mer. L’expression marine signifie donc, pour le commun des mortels vivant sur la terre ferme, s’installer quelque part. L’expression lever l’ancre quant à elle signifie l’inverse, à savoir “s’en aller”.

  • Prendre le large : Si elle est particulièrement courante aujourd’hui, cette expression ne date pas d’hier ! Dès le XVe siècle, on l’utilisait pour désigner les bateaux qui s’en allaient en haute mer, loin des côtes. Dans le langage courant, “prendre le large” signifie “partir”, un peu comme l’expression “mettre les voiles”.

  • Se faire mener en bateau : A priori, cette expression n’a aucun sens, et c’est normal. Elle doit son existence à une simple déformation linguistique ! Issue du Moyen-Age, l’expression faisait au départ référence aux bateleurs, ces saltimbanques connus pour leurs tours d’adresse. Mais avec le temps, le terme de bateleur s’est doucement confondu avec le mot « batelier », qui désigne le capitaine d’un navire fluvial. Résultat ? “Mener en bateau” signifie désormais duper quelqu’un, lui raconter des bobards.

  • Bon vent ! : Aujourd’hui, lorsqu’on s’exclame “bon vent !” à quelqu’un, c’est souvent une manière polie de signifier “bonne route !” ou “bonne continuation”.  Mais à l’origine, on dégainait cette expression aux marins pour leur souhaiter d’avoir une météo clémente. Elle était donc à prendre au mot... Ehhhhh oui, car seul un bon vent peut assurer une navigation sûre et agréable aux matelots ! 🤔

  • Avoir le vent en poupe : Si tu es, comme nous, l’enfant spirituel de Jacques Cousteau, tu le sais déjà : le terme “poupe” désigne l’arrière d’un bateau. Lorsqu’un bateau à voile a le vent en poupe, cela signifie donc que le vent facilite sa navigation, puisque le voilier est propulsé en avant grâce au vent qui souffle de l’arrière. Le sens figuré, nous le connaissons aujourd'hui ! Avoir le vent en poupe, cela veut dire réussir ou être tendance - en fonction du contexte. 
  • Arriver à bon port : Après avoir bénéficié d’un bon vent, un bateau arrive à bon port. Logique ! On comprend donc aisément que cette expression, qui date du XIVᵉ siècle, signifie “atteindre sa destination” ou, plus généralement, son objectif. 🎯

  • Faire avec les moyens du bord : Dans l’univers de la marine, cette expression prend tout son sens. En effet, les navigateurs sont souvent amenés à se débrouiller avec les seules ressources dont dispose leur équipage. Dans la vie courante, cela implique donc de se débrouiller avec ce qu’on a.


Exemples d'expressions de marins en rapport avec la mer 

Passer son quotidien au milieu des baleines et des loups de mer doit sans doute être très inspirant. Comment expliquer, sinon, l’imagination débordante des moussaillons ? Car les expressions liées à l’univers maritime ne manquent pas ! 

Expressions de marins liées à la navigation 

  • Être dans les parages : Lorsqu’on cherche un objet qui se trouve dans les parages, cela signifie qu’il se trouve à proximité. Mais à l’origine, le mot parage (au singulier) désignait un espace maritime situé près d’une terre.

  • Être dans une mauvaise passe : Ou, autrement dit, traverser une période difficile. Pour un navigateur, l’expression signifie “être au creux de la vague”, qui rime avec chute - contrairement à la crête de la vague, qui symbolise l’élan et l’énergie.

  • Marin d'eau douce : Si, un jour, on te traite de marin d’eau douce, moussaillon, ce n’est certainement pas pour te flatter ! Par définition, un marin d’eau douce est un amateur, puisqu’un vrai marin navigue en mer : il affronte la houle et traverse les océans. L’expression désigne donc quelqu’un d’inexpérimenté.

  • Veiller au grain : Si l’expression signifie aujourd’hui “être prudent”, elle fait surtout référence au domaine maritime. En effet, au XIXe siècle, on désignait par “grain” une tempête imprévisible nécessitant une grande vigilance.

  • Être au taquet : L’expression signifie généralement que l’on se donne à fond. Chez Juliette par exemple, on est tous au taquet pour vous proposer le meilleur gel douche, bon pour votre peau et pour la planète.

Mais qu’est-ce qu’un taquet ? Dans l’univers de la navigation, le taquet est un dispositif permettant de maintenir le cordage d’un navire à une certaine position.

  • Prendre une biture : ou, autrement dit, boiiiire tout son soûl ! Une expression qui tire une fois de plus son origine de l’univers marin (ils sont fous ces pirates 🤪 !). 

Par « biture », on désigne en effet un câble qui se déroule lors du mouillage de l’ancre. On peut donc supposer qu’il faut être à quai pour prendre la biture. Et si l’on est à quai, on peut donc boire (ils ont de la suite dans les idées ces Bretons !)

  • Virer de bord : comprendre par là changer de direction, faire demi-tour.

Expressions marines en rapport avec l'océan 

  • Ce n'est pas la mer à boire : Popularisée par Jean de la Fontaine au XVIIe siècle, cette métaphore un poil exagérée invite à relativiser. Peu importe la tâche qui nous impressionne, elle n’est pas impossible.

  • Faire des vagues : Par définition, une vague est exubérante, imposante, parfois même déchaînée. Lorsqu’on fait des vagues, on génère de l’agitation, donc.

  • Vieux loup de mer : L’expression désigne un marin expérimenté, qui en a dans la bouteille. C’est tout l’inverse du marin d’eau douce quoi. Le vieux loup de mer a mené sa barque, parcouru l’Atlantique, le Pacifique. Dans la vie de tous les jours, on désigne par vieux loup de mer un homme endurci et expérimenté.

  • Aller à contre-courant : Une expression au sens assez transparent, qui signifie que l’on défie la tendance générale. Dans l’univers aquatique, un contre-courant est un courant marin secondaire qui s’oppose au courant principal.
  • Naviguer en haute mer : Lorsqu’un marin navigue en haute mer, celle-ci s’étend à perte de vue. Il n’y a pas de rivage à l’horizon. Cette navigation s’oppose à la navigation côtière.

  • Promettre mer et monde  : C’est un peu la variante maritime de l’expression promettre monts et merveilles. Dans les deux cas, il s’agit de promettre des choses extraordinaires, mais pas forcément réalisables. 

Voilà matelot, maintenant tu sais tout sur les expressions de marins ! Bien sûr, cette liste est loin d’être exhaustive. On pourrait écrire un livre sur les expressions nées de la mer… Tu souhaites en savoir plus sur Juliette, ou comprendre pourquoi l’univers marin reflète si bien nos valeurs ? N’hésite pas à jeter l’ancre sur cet article. Et bon vent moussaillon !

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.