Formes Galéniques Cosmétiques : le guide complet pour tout comprendre

Santé
Temps de lecture :
5 minutes
06/03/2021
🤓
5 minutes
06/03/2021
On a tous le droit de savoir ce que l'on met sur notre corps ! Produits d'hygiène, lessive, produit vaisselle... l'équipage de Juliette démystifie la cosmétique

Récemment, tu as peut-être lu notre topo sur les différents types de produits cosmétiques. On t’y expliquait notamment que le gel douche ou encore le déodorant font également partie de la graaande famille des cosmétiques. On avait d’ailleurs terminé cet article par un petit teaser sur la formule cosmétique, composée d’ingrédients et d’une certaine forme galénique. Eh non, il ne s’agit pas d’un produit en forme de galet, bien essayé ! 

On parle souvent de forme galénique en cosmétique, ainsi que dans le domaine pharmaceutique. Mais de quoi s’agit-il exactement ? On a fait appel à notre Cheffe Cuistot, Leslie, pour nous aider à décrypter ce sujet plutôt mystérieux… 👀

Qu'est-ce qu'une forme galénique en cosmétique ? 🧐

👨🏻‍🏫 Définition 

Le mot galénique n’a tristement aucun rapport avec la plage ou les ricochets ! L’étymologie de ce terme provient en fait de Claude Galien, un célèbre médecin grec de l’Antiquité. On lui doit de nombreuses découvertes en médecine, notamment en pharmacologie

Aujourd’hui, on parle de forme galénique pour désigner l'aspect final sous lequel un produit cosmétique est présenté au consommateur (crème, gel, poudre...), une fois que tous les ingrédients sont mélangés de façon homogène et stable

📚 Les trois grandes familles de formes cosmétiques

  • Les formes aqueuses : c’est-à-dire qui contiennent essentiellement de l'eau
  • Les formes anhydres : qui ne contiennent pas d'eau
  • Les dispersions : des substances sous forme de petites particules ou gouttelettes distribuées au sein d'une autre substance qui ne se mélangent pas entre elles. 

Mais alors, concrètement, une forme galénique cosmétique ça ressemble à quoi ? Quelles sont les différentes textures que l’on peut retrouver dans les produits peuplant les étagères de notre salle de bain ? Continue ta lecture pour le découvrir ! 

Les formes galéniques aqueuses 🌊

On parle de forme aqueuse lorsque le produit cosmétique est constitué d'un mélange homogène entre de l'eau et plusieurs autres ingrédients. Parmi les formes aqueuses, on compte : 

💧 Les solutions aqueuses (notamment les hydroalcooliques) 

Les solutions aqueuses sont des mélanges homogènes de constituants solubilisés et miscibles entre eux. C’est-à-dire qu’elles ne contiennent qu’une seule phase uniforme. Voici quelques exemples de solutions aqueuses que tu pourras retrouver dans le commerce : 

  • Lotion
  • Eau micellaire
  • Eau florale
  • Parfum
  • Tonique

🧴 Les gels 

Un gel est une structure constituée de macromolécules qui gonflent en présence d’un solvant, et forment un réseau 3D plus ou moins transparent et visqueux. Voici quelques exemples de gels : 

  • Gel douche
  • Gel crème
  • Gel amincissant
  • Gel hydroalcoolique

Les formes galéniques anhydres 💄

La forme anhydre est l’inverse de la forme aqueuse. On parle de forme anhydre lorsqu'une formulation ne contient pas d'eau mais est constituée de corps gras. Mais cela ne veut pas dire qu’elle n'est pas liquide ! Les ingrédients sont miscibles entre eux sans qu'un recours à l'eau soit nécessaire. Parmi les formes anhydres, on compte : 

  • Les poudres : résultant de la fragmentation d'un solide en petites particules. Par exemple, le fard à paupières, la poudre pour le visage ou même le dentifrice en poudre !
  • Les sticks : ce sont des corps gras solidifiés. Par exemple, le rouge à lèvres, le stick à lèvres, etc. 
  • Les baumes : ce sont des mélanges de corps gras. Par exemple, le baume à lèvres, le baume pour le corps, etc. 
  • Les huiles : elles peuvent être utilisées seules ou combinées à d’autres huiles. Par exemple, l’huile pour le corps ou l’huile sèche. 

Les dispersions 💦

On parle de dispersion quand une substance est présente sous forme de petites particules (liquides, solides ou gazeuses) dans une autre substance. Les deux substances ne sont pas miscibles entre elles. Les ingrédients d’une dispersion peuvent être solides, liquides ou même gazeux. Voici les différents types de dispersions : 

  • La suspension : un solide dans un liquide. Par exemple, les gommages.
  • L’émulsion : un liquide dans un liquide. Par exemple, le lait démaquillant ou la crème hydratante.
  • L’aérosol : un solide ou un liquide dans un gaz. Par exemple, le déodorant ou la laque pour cheveux. 
  • La mousse : un gaz dans un liquide ou un solide. Par exemple, la mousse à raser. 


Comme les ingrédients des dispersions ne se mélangent pas entre eux (comme l’eau et l’huile, dans le cas d'une émulsion), elles sont par nature instables. Pour qu’une dispersion reste homogène, il faut donc la stabiliser en utilisant des tensioactifs (plus sur ce sujet très prochainement 👀) et/ou des épaississants

Pour te donner un exemple plus concret, prenons le cas de la vinaigrette ! Si on veut qu'elle reste épaisse, et que l'huile et le vinaigre ne se séparent pas au bout de quelques secondes, il suffit d'utiliser de la moutarde. La moutarde contient en effet des tensioactifs naturels qui vont venir stabiliser le mélange pour former une belle vinaigrette épaisse et homogène.

De quoi est constitué un produit cosmétique ? 🧪

Maintenant que tu sais ce qu’est la forme galénique cosmétique d’un produit, tu te demandes peut-être quels sont les ingrédients que l’on trouve à l’intérieur. En règle générale, les cosmétiques sont composés d’ingrédients appartenant à ces quatre familles

1. Les excipients ou véhicules 

Ce sont les ingrédients principaux de la formule. Ils permettent de véhiculer l'efficacité du produit sur la peau et d'accélérer sa diffusion. Ils lui confèrent aussi sa consistance finale. Les excipients les plus courants sont l'eau, l'huile et l'alcool. Parmi les excipients, on trouve donc des phases aqueuses (ou hydrophiles) et des phases huileuses (ou lipophiles).

2. Les principes actifs 

Les principes actifs confèrent l'efficacité et les propriétés recherchées au produit. Ce sont eux qui justifient la promesse marketing. Par exemple : un effet hydratant, anti-UV, anti-âge, etc. 

3. Les adjuvants 

Ils permettent de donner au produit sa texture. Parmi les différents types d’adjuvants, on compte notamment les émulsifiants et les agents de texture. 

4. Les additifs 

Présents en petites quantités, ils sont là pour améliorer la présentation et la conservation du produit. Les colorants et les parfums permettent d'améliorer le produit en termes d'attractivité et de plaisir à l'utilisation.  Les conservateurs et les antioxydants, eux, sont là pour conserver le produit dans le temps en évitant sa contamination bactérienne ou son oxydation. 

Désormais les formes galéniques cosmétiques n’ont presque plus aucun secret pour toi. On espère que cet article te permettra d’y voir plus clair au moment de choisir tes produits cosmétiques et d’en déchiffrer la composition. Pour notre part, on te dit à bientôt pour de nouveaux articles cosméto ! 👩🏼🔬

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.