12 habitudes écologiques à adopter et partager à nos proches

Planète
Temps de lecture :
11 minutes
01/09/2021
🤓
11 minutes
01/09/2021
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Salut matelot, ici Théodore - le grand sage de l’Équipage Juliette ! Comme tu le sais sans doute, derrière notre projet, il y a une envie forte d’agir pour le climat et la planète. Et quoi de mieux, pour être plus écolo au quotidien, que de réduire sa consommation de plastique avec des gels douche écologiques

Tous les jours, on le constate un peu plus : le monde change et les catastrophes climatiques se multiplient - et l’Homme est la principale cause du réchauffement climatique (cf. le rapport du GIEC)… Dans ce contexte, on peut vite se sentir dépassé, désabusé  ou même remonté à bloc... Mais on peut AUSSI tous/toutes se retrousser les manches et agir au quotidien pour aider la planète !

Peu importe si on s’y connaît en écologie ou en tri des déchets : il n’est jamais trop tard pour adopter des habitudes écoresponsables. La vérité, c’est que tous les gestes comptent. D’ailleurs, les grands changements naissent souvent d'une poignée de personnes qui arrive à en convaincre d'autres 💪. 

Dans cet article, je te présente 12 habitudes écologiques à adopter pour modifier ses comportements au quotidien et réduire son empreinte écologique. 


1. S'informer, pour comprendre et donner du sens à ce que l'on fait

Habitude ecologique s'informer pour comprendre

Commençons par les bases. Être écologique au quotidien et faire des actions pour l’environnement par mimétisme, pour faire plaisir aux copains, ou tout simplement pour être dans le coup, c’est le meilleur moyen de se démotiver un jour ou l’autre. Le meilleur engagement se fait par conviction. Du coup, ce que je te propose de faire, dans un premier temps, c’est de t’informer ! Adopter des gestes écoresponsables du jour au lendemain ne te mènera à rien, si tu ne sais pas pourquoi tu le fais. 

Bonne nouvelle : dans la rubrique Planète de notre Journal de Bord, tu trouveras des articles didactiques (et pas boring pour un sou) consacrés à de grands sujets environnementaux !

Par exemple, je t’explique ici (en ultra simplifié)  comment fonctionne l’effet de serre. Pour comprendre le défi de l’urgence climatique, tu peux également consulter cet article qui explique pourquoi le rapport du GIEC est si alarmant ! 


👆 Le conseil de Juliette 

Pour te forger un avis impartial sur le sujet, n’hésite pas à varier tes sources d’informations ou visionner des débats (sur le nucléaire par exemple), afin d’enrichir tes réflexions et de dépasser tes éventuelles idées reçues. 


📌 Prendre des habitudes écologiques : quelques comptes à suivre 

BonPote, Hugo Clément, M. & Mme Recyclage, Jean-Marc Jancovici, Pas de Côté, Pierre Rigaux, l'Ademe, mais aussi toutes les associations qui luttent pour la protection de l'environnement et des animaux !

2.  Réduire sa consommation d'énergie et bien isoler son logement

Habitude ecologique reduire consommation d'energie

Lorsqu’on parle de consommation d’énergie, on fait souvent référence à l’électricité, au gaz, au chauffage, à l’eau chaude… 

L’un des premiers écogestes à adopter pour réduire la consommation énergétique de son logement concerne l’isolation de ce dernier ! Ehhh oui : pour diminuer la perte d’énergie de ton cocon (et éviter de le chauffer pour rien), tu dois privilégier les matériaux écologiques et performants.

💡 Bon à savoir  

Dans le domaine de la rénovation énergétique, l'État propose plusieurs aides comme Maprimerenov, l’Aide « Habiter mieux sérénité » de l'Agence nationale de l'habitat (Anah), l’Éco-prêt à taux zéro… Pour en savoir plus, n’hésite pas à parcourir ce dossier.

Autre bons réflexes :

  • Réduire sa consommation d’électricité en optant pour des appareils électriques consommant peu d’énergie
  • Opter pour un fournisseur d’énergie verte
  • Utiliser des ampoules LED
  • Prendre l’habitude de débrancher les appareils qu’on n’utilise plus !  
  • Utiliser des moyens de chauffage écologiques plutôt que le chauffage électrique


3. Prendre des habitudes écologiques : économiser l’eau 

Economiser eau habitude ecologique a la maison

L’eau est une ressource vitale et précieuse. Sa présence peut sembler évidente (du moins en Occident) et pourtant, nous sommes loin d’y avoir accès de manière équitable. 

Le paradoxe dans tout ça ? Cette ressource si essentielle est quotidiennement gaspillée. Selon les chiffres de l’Ademe, un Français consommerait en moyenne 143 litres d’eau potable ! Pire : 93% de cette eau serait uniquement réservée à l’hygiène ! Des chiffres aberrants qui signifient une chose : on doit tous faire plus d’efforts pour réduire notre consommation d’eau personnelle. 

Quelques bonnes pratiques à adopter pour y arriver : privilégier la douche plutôt que le bain, bien fermer ses robinets après utilisation, installer une chasse d’eau à double débit… 

Pour en savoir plus sur les bons gestes à adopter pour réduire sa consommation d’eau, jette un œil à notre article dédié ! 


4.  Privilégier les moyens de transport qui émettent le moins de CO2

Reduire emission CO2 transport

Il n’y a rien de plus efficace, pour réduire son empreinte carbone, que d’utiliser des moyens de transport écologiques ! Eh oui moussaillon : selon le Ministère du Développement Durable, le secteur du transport a été, en 2019, celui qui a émis le plus de CO2 en France, en émettant 31 % de l’inventaire national de gaz à effet de serre. Y a vraiment pas de quoi être fier. 

Si tu habites dans un coin isolé ou une ville mal desservie en transports, c’est bien sûr compliqué de faire l’impasse sur la voiture - et c’est tout à fait compréhensible ! En revanche, même dans ces cas-là, tu peux toujours amoindrir ton impact environnemental en optant pour le covoiturage, en privilégiant les voitures électriques ou mêmes les petites voitures - qui consomment moins d’énergie qu’un SUV par exemple !). 

Pour aller encore plus loin, tu peux également opter pour le vélo, les transports en commun, le train pour remplacer la voiture ou l’avion… 


5. Réduire sa consommation de viande et de poisson, et manger de saison

Habitude ecolo manger moins de viande ou devenir vegetarien

On dirait pas comme ça, mais un kilo de bœuf, ça peut causer pas mal de dégâts, sur le plan écologique.

Savais-tu, par exemple, que 320 millions de TONNES de viande étaient produites CHAQUE ANNÉE à travers le monde pour satisfaire nos besoins de carnivores ? Inutile de dire que ces millions de tonnes ont un impact conséquent sur le réchauffement climatique, la pénurie d’eau et, of course, la déforestation ! 

Selon un article très détaillé du Monde, les chiffres sont formels : l’élevage de bétail émet environ 7 milliards de tonnes de CO2 par an ! (l’équivalent des émissions des États-Unis et de la France, RÉUNIS !!!)

  • Parmi ces milliards de tonnes d’émissions de CO2, 41% sont dus à la production et la transformation des aliments pour les bêtes.

  • La fermentation entérique (autrement dit, les rots) constituent 44 % de ces émissions.

  • 10 % sont dues au stockage et au traitement du fumier.

  • Le reste correspond au transport de la viande produite.

Mais du coup, tu l’auras compris : il suffirait qu’on réduise tous notre consommation de viande pour amoindrir l’impact de l’industrie de la viande sur l’environnement !

💡À retenir

En réduisant ta consommation de viande, tu peux opter pour de la viande de qualité et locale… Une démarche doublement bénéfique ! D’abord, c’est super bon ET sain (tu sais d’où vient la  viande). Mais en plus, ça permet de soutenir les commerçants et agriculteurs autour de chez toi - tout en réduisant bien sûr la part de transport du produit ! Tout bénéf, qu’on disait.

👆 Le conseil de Juliette 

Si tu es plutôt veggie, pense aussi à privilégier les fruits et légumes de saison !

6. Réduire sa quantité de déchets pour prendre des habitudes écologiques

Reduire quantite de dechets ou passer au zero dechet

“Life in plastic, it’s fantastic” … NON NON NON, Barbie Girl. Le plastique, c’est l’ennemi n°1 de la planète (entre autres). Malheureusement, sa production est en plein boom depuis les années 2000 (tu parles d’un progrès) : 56% des plastiques ont été produits depuis 2000, selon un article très intéressant du Monde. 359 millions de tonnes ont été produites en 2018 et ça devrait encore continuer à doubler d’ici 2050...

Problème : certains plastiques se recyclent TRÈS MAL, voire pas du tout (c'est notamment le cas des plastiques à usage unique comme les films fins, les barquettes en polystyrène, etc). Pire : il a une durée d’utilisation très courte. Résultat ? Ce sont les animaux qui en pâtissent les premiers ! Chaque année, 1,4 million d’oiseaux et 14 000 mammifères marins sont retrouvés morts, car intoxiqués par des déchets plastiques.  

Bref, pour couper court à cette catastrophe, évite les ​​emballages en plastiques inutiles ! 

💡 Pour réduire tes déchets, tu peux opter pour des produits en vrac, prendre des sacs à vrac en tissu avec toi, des barquettes en verre (les supermarchés les acceptent !)


7. Garder ses appareils numériques le plus longtemps possible

Reparer appareils electroniques

Ben oui matelot : l'impact du numérique est conséquent pour la planète. Dans un article dédié, on t’explique d’ailleurs pourquoi le cycle de vie d’un produit peut parfois avoir un lourd impact environnemental.  

Pour te donner un exemple, la production d’un appareil numérique, quel qu’il soit, demande d’extraire certaines ressources naturelles en grande quantité. Ce qui implique donc de creuser les sols, et par conséquent d’émettre du CO2 (quand ce n’est pas une autre substance nocive), de consommer de l’eau, des machines… Et je ne parle même pas du transport !   

👆 Le conseil de Juliette 

Pour adopter une consommation plus raisonnée et prendre des habitudes écologiques, demande-toi, avant tout achat, si tu as réellement besoin du produit en question. Différencier ses besoins de ses pulsions momentanées est déjà un grand pas vers une consommation plus raisonnée.

Le mieux, ça reste quand même de réparer ses objets au lieu de les remplacer, ou même d’acheter des appareils reconditionnés


8. Recycler ses déchets

Recycler ses déchets

Trier ses déchets, c’est un peu la base du mode de vie écolo - et c’est donné à n’importe qui !

🤔 Pourquoi le recyclage, c’est si important ?

Quand tu tries tes déchets, tu permets aux objets d’être revalorisés - au lieu d’être tout bonnement incinérés ! C’est tout de même beaucoup plus chouette, non ? Pour aller plus loin, tu peux également composter les déchets ou ne pas jeter de déchets que tu peux réutiliser ! 

Dans cet article dédié au tri sélectif, on t’explique comment trier les déchets : tu verras, c’est un jeu d’enfant !

9. Partager ses connaissances de façon pédagogique avec son entourage

Partager connaissances en ecologie avec famille et amis

Le savoir, c’est le pouvoir” : ça te parle, non ? 

Toutes les connaissances ou astuces que tu peux avoir dans le domaine du recyclage, de l’écologie, de l’économie d’énergie, etc, seront utiles aux autres ! L’essentiel, c’est de faire preuve de pédagogie, sans jamais juger tes proches ou leur faire des leçons de morale ! 

On n’a pas toutes/tous les mêmes connaissances, les mêmes contraintes ni les mêmes modes de vie. Rester ouvert d’esprit et tolérant, c’est vraiment indispensable si on veut convaincre autrui de prendre des habitudes écoresponsables ! 

 Pourquoi c’est important de sensibiliser (intelligemment) sa famille ou ses amis ? 

Parce qu’on a besoin d’avancer tous ensemble pour avoir un impact significatif ! Et puis, comme on aime à le dire chez JU : on est tous dans le même bateau

👆 Le conseil de Juliette 

Essaie de parler de ta démarche écoresponsable de façon positive en expliquant les bénéfices de tes gestes, le plaisir que tu en retires au quotidien... La notion de plaisir est capitale, pour qu’une nouvelle habitude s’installe durablement.

10. Privilégier des fibres textiles plus écologiques

Fibres textiles ecologiques

On ne va pas se mentir : le poids de l’industrie textile sur l’environnement est désastreux.  Selon l’ONU, cette industrie utiliserait chaque année 93 milliards de mètres cubes d'eau. Pire : elle causerait à elle seule 8 % à 10 % des émissions de dioxyde de carbone mondiales.

Oui… Mais voilà, tout n’est pas à jeter dans le textile - car certains tissus sont nettement plus polluants que d’autre. Grosso modo, plus un textile est synthétique, plus il pollue (car produit à base de pétrole, une ressource fossile). Mieux vaut donc fuir la fast fashion et opter pour des pièces de qualité, à la fois durables et franchement plus originales ! Consommer moins, mais mieux, en gros.

👆 Le conseil de Juliette 

Privilégie les matières écologiques comme le lin, le chanvre ou le lyocell, qui sont toutes des matières végétales et dont l’extraction ne demande pas des quantités d’eau faramineuses - contrairement au coton ! 

Autre bon réflexe : acheter des produits avec un label écologique certifié !


11. S'approvisionner auprès de marques écologiques et éthiques

Choisir marque ethique et ecologique

Le plus dur, pour y arriver, sera de démêler le vrai du faux et de repérer les pros du green washing… Car malheureusement, certaines marques vantent de nouveaux produits “écologiques”, sans que ce soit VRAIMENT légitime.

Avant d'acheter un produit, renseigne-toi sur les listes INCI (s’il s’agit d’un produit de cosmétique), les engagements de la marque, la matière du produit (s’il s’agit d’un vêtement), son lieu de fabrication…  Est-ce que la marque agit vraiment pour la planète ou souhaite-t-elle simplement mettre à profit un mouvement à la base très noble ? 

N’oublie pas qu’un produit peut être écologique, sans forcément être éthique (et garantir des conditions de travail dignes à ses employés, par exemple). L'exemple le plus parlant en ce moment : l’exploitation des Ouïgours qui produisent une grande partie des vêtements issus de la fast fashion

💡Dans le domaine de la mode, on te conseille de consulter le média WeDressFair, qui décortique les pratiques environnementales des marques de mode, sans tabou ni langue de bois. Un outil précieux. 


12. Se mobiliser sur le plan politique pour repenser nos sociétés

Se mobiliser sur le plan politique

Alors oui, chaque achat est un acte de vote… Mais on peut AUSSI se mobiliser quotidiennement, en sortant dans la rue manifester, en votant pour des conseillers municipaux qui sont soucieux de protéger la planète… C’est important, matelot, de soutenir les femmes et les hommes qui souhaitent changer les choses pour de vrai. 


Adopter des habitudes écologiques, en conclusion

Voilà matelot ! Tu l’auras remarqué : la majorité de ces habitudes responsables à adopter sont particulièrement accessibles. N’hésite pas à y aller à ton rythme, en commençant par modifier quelques gestes de ton quotidien ! La clé, c’est d’adopter ces éco-gestes petit à petit. 

Pense également à informer tes proches et à leur partager tes idées pour appliquer de bons gestes écologiques au quotidien. Les matelots engagés sont les premiers acteurs de la transition écologique ! Plus tu sensibiliseras tes proches en leur présentant des alternatives plus écologiques à adopter, plus on ira loin, tous ensemble !

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.