Quels sont les ingrédients de base de la cosmétique ?

Santé
Temps de lecture :
6 minutes
20/04/2021
🤓
6 minutes
20/04/2021
On a tous le droit de savoir ce que l'on met sur notre corps ! Produits d'hygiène, lessive, produit vaisselle... l'équipage de Juliette démystifie la cosmétique

Hello matelot ! Comme moi, tu as peut-être déjà consulté la liste des ingrédients (INCI) au dos de tes produits cosmétiques… sans forcément les comprendre. Bah oui, on a tous envie de savoir ce que l’on se met sur la peau. Quand tu lis “aqua”, tu te dis que c’est de l’eau. Jusque-là, ça va. Mais, si, en lisant “linalol”, tu crois qu’on rigole (lol), c’est que t’as besoin d’un petit coup de pouce. Aucun souci, je suis là pour ça ! Dans cet article, on va décomposer un cosmétique classique et analyser sa composition : phases aqueuse et grasse, tensioactifs, actifs, conservateurs et additifs, zoom sur ces catégories d’ingrédients encore mystiques pour beaucoup d’entre nous.


La phase aqueuse… qui contient l’ingrédient le plus présent en cosmétique 💦

90% des cosmétiques présents sur le marché sont des émulsions : un mélange d’un corps aqueux (composé d’eau) et d’un corps gras (composé d’huile). Sais-tu de quoi sont constituées chacune de ces phases ? Je t’en dis plus :

L’eau

L’eau est l’un des ingrédients les plus présents dans les cosmétiques. Souvent placée en première position dans la liste INCI sous l’appellation “aqua”, elle représente, par exemple, jusqu’à 80% de la formule d’un gel douche classique. Ça en fait de l’eau à transporter ! En cosmétique, on peut utiliser l’eau de source, déminéralisée, distillée, du robinet… ou des eaux florales comme l’eau de rose qui apporte des propriétés au produit. D’ailleurs, bien qu’elle soit un ingrédient naturel, elle ne peut pas être qualifiée de bio. 

Les gélifiants et épaississants

Les gélifiants et épaississants, comme leurs noms l’indiquent, modifient la texture du produit de sorte à l’épaissir ou à lui donner une texture de gel. Ils apportent de la consistance. Comment ? Grâce à de macro-molécules qui emprisonnent l’eau. On dit d’elles qu’elles sont hydrophiles, qu’elles aiment l’eau. 

Quels ingrédients servent de gélifiants et épaississants ? À l’état naturel, on peut retrouver l’algue brune ou rouge. Comme ça, ça ne te dit rien, mais tu as peut-être déjà entendu parler de l’agar-agar en cuisine ou encore des alginates. Les gommes jouent également le rôle d’épaississants ou gélifiants. On peut retrouver la gomme de xanthane ou encore la gomme de konjac.  

Les humectants

Les humectants sont de petites molécules qui attirent et retiennent l’eau dans ta peau, comme une éponge. Ces molécules permettent de maintenir ta peau ou tes cheveux hydratés. Utiles ! Tu pourras croiser régulièrement la route de la glycérine par exemple.


La phase grasse 🥑

C’est la deuxième phase de l’émulsion. Elle peut être composée d’huiles variées, de beurres ou encore de cires. En général, ces corps gras ont des propriétés différentes et, selon leur provenance, des impacts écologiques plus ou moins importants. En effet, un corps gras peut être minéral (issu d’hydrocarbures comme les cires et huiles minérales), animal ou végétal.

Les huiles

Du côté des huiles, on peut retrouver des huiles minérales, animales ou végétales.

Les huiles minérales 

Les huiles minérales sont issues du raffinage du pétrole… aïe, ça part mal déjà. Elles permettent de créer un film gras sur la peau et de retenir l’hydratation. Cependant, le film occlusif créé par ces huiles a un inconvénient : il favorise l’apparition de boutons en bouchant les pores de la peau.

Les huiles et corps gras d’origine animale

Bien que de plus en plus de marques se mobilisent pour une composition végétale des cosmétiques (je vous aime !), on retrouve régulièrement dans nos produits des ingrédients d’origine animale : des huiles de poisson pour l’oméga 3, l’acide stéarique (dans les savons, bougies…) qui proviennent d’exploitations agricoles ou encore le squalane issu du foie de requin.

Les huiles végétales

Les huiles végétales nourrissent la peau et les cheveux mais possèdent de nombreuses vertus. On retrouve par exemple l’huile d’amande douce, réputée pour ses propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires ; l’huile de noisette qui régule la production de sébum ou encore l’huile de jojoba reconnue pour être un tonique capillaire.

Les esters gras

Parmi les corps gras, on distingue l’huile végétale de l’huile estérifiée. La différence ? Le mode d’extraction. Une huile végétale est créée par la nature et récupérable par simple pression de l’ingrédient. En revanche, l’huile estérifiée est un corps gras dans lequel on a extrait un composant à l’aide de la chimie. C’est comme avoir une mosaïque multicolore, la briser pour ne récupérer que les carreaux bleus et reconstituer une mosaïque intégralement bleue. Tu peux par exemple retrouver le Capric Tryglyceride, ester issu de la noix de coco.


Les tensioactifs 🛁

Ah ceux-là, je suis sûr que tu les attendais ! Normal… ils font parler d’eux. Les tensioactifs sont des ingrédients dont on parle beaucoup mais qui restent plutôt mystiques. Appelés "agents de surface" ou "surfactants", ce sont des molécules possédant à la fois une affinité pour lʼeau et une affinité pour l’huile. On les utilise en cosmétique pour stabiliser des émulsions, pour faire mousser un produit ou bien pour leurs propriétés détergentes qui servent à éliminer les impuretés. Dans la cosmétique naturelle, tu peux retrouver les glutamates, des tensioactifs doux pour la peau. Dans les produits les moins chers classiques, on peut croiser le Sodium lauryl sulfoacetate qui lui, bien que moussant, irrite le cuir chevelu.

Les actifs ✨

Aussi appelés principes actifs, les actifs en cosmétique confèrent le résultat beauté au produit. Ils agissent sur la peau et apportent des bienfaits : anti-âge, hydratant… Tu peux, par exemple, croiser l’aloe vera, reconnue pour son pouvoir hydratant ; l’hydrolat de bleuet qui décongestionne ou même le rétinol pour son pouvoir anti-rides.

Les conservateurs et antioxydants 🧫

Dans un précédent article, je te parlais du rôle des conservateurs en cosmétique. Ils ont pour objectif de préserver la formule des altérations liées aux bactéries (antifongiques) ou à l’oxygène (antioxydant). C’est grâce à eux que ton produit se maintient et résiste jusqu’à la date de péremption indiquée. Ils peuvent être d’origine naturelle ou synthétique. Du côté des conservateurs naturels, on retrouve par exemple l’acide benzoïque ou encore l’acide benzylique ; et du côté synthétique : les parabens, le triclosan et bien d’autres ! 


Les additifs ou adjuvants 🌸

Le rôle des additifs ? Ajouter du plaisir sensoriel à ton cosmétique grâce aux parfums ou aux colorants. Les parfums peuvent être issus de végétaux, comme de fleurs, de fruits, de graines, de racines ; d’animaux ou être reproduits de manière synthétique. Les colorants peuvent provenir de pigments naturels (comme le curcuma pour le jaune) ou être d’origine synthétique (comme les colorants azoïques).

Et voilà matelot, tu en sais plus sur les ingrédients de base de tes cosmétiques. Ils se composent généralement de la même manière. Cela te permet d’identifier le rôle des ingrédients et surtout, d’éliminer ceux que tu estimes peu nécessaires. À toi de choisir les cosmétiques qui correspondent à tes valeurs : plus respectueux de la peau et de l’environnement !

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.