Du pétrole à la matière plastique en 5 étapes

Planète
Temps de lecture :
5 minutes
07/03/2021
🤓
5 minutes
07/03/2021
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Chez Juliette, tu l’auras compris, l’avenir de la planète est un sujet qui nous tient vraiment à cœur. On est convaincus que c’est ensemble que nous parviendrons à créer un monde meilleur. C’est pour cela que dans la catégorie Planète du Journal de Bord, tu retrouveras tout plein d’infos et de conseils écolos.  Aujourd’hui, on avait envie de te parler du plastique, une matière qui fait partie intégrante de notre quotidien. Savais-tu que 400 millions de tonnes de plastique étaient produites chaque année dans le monde ? Un chiffre ahurissant qui nous amène à repenser notre consommation du plastique, et particulièrement du plastique à usage unique. Pour mieux envisager les alternatives, on a eu envie de comprendre d’abord le procédé de fabrication du plastique. Quelles sont les différentes étapes qui mènent de la matière première au produit fini ? Est-il possible de se passer du plastique ? Continue ta lecture pour le découvrir ! 👀


Quelle est la matière première du plastique ?🛢

Le plastique, ça ne pousse pas dans les arbres, sinon ça se saurait ! Comme tu le sais sûrement, le plastique est en majeure partie fabriqué à partir de produits pétroliers. Ça, c’est à peu près clair. Mais forcément, entre un puits de pétrole et une fourchette en plastique, le lien logique n’est pas toujours évident. 🤔

Alors, reprenons depuis le début ! Un baril de pétrole brut servira, après raffinage, à obtenir diverses matières comme des gaz, du kérosène, de l'essence, gazole, du mazout ou encore du naphta. Ce liquide représente environ 3% du baril. C’est cette quantité qui servira aux industries pétrochimiques, et notamment à la fabrication du plastique. 

Aujourd'hui, on est aussi capables de produire du plastique à partir de matières végétales, maismais le coût de production est trois à quatre fois plus élevé. On utilise donc en grande majorité le pétrole pour des raisons budgétaires. Mais alors, concrètement, comment passe-t-on du pétrole au plastique

Comment fabrique-t-on du plastique ? 👨🏽‍🔬

La fabrication du plastique peut se résumer en cinq étapes. Bien entendu, le procédé de transformation intégrale ne tient pas en un article, mais ici on te résume les bases pour comprendre le lien entre plastique et pétrole ! 

Fabrication du plastique extraction, raffinage naphta, craquage, polymerisation, mise en forme
Production du plastique en 5 étapes

👷🏻‍♂️ L’extraction du pétrole 

Tu es peut-être arrivé jusqu’ici en te demandant intérieurement : “Mais, au fait, c’est quoi exactement le pétrole ?”. Et il n’y a pas de honte à ça ! Si on visualise tous un liquide noir et visqueux, on est en revanche nombreux à ne pas en connaître la composition exacte.

Le pétrole provient de la sédimentation de matières organiques. Il a été stocké dans des poches rocheuses au fil du temps. C’est donc une énergie fossile car ancienne et produite à partir d'organismes vivants. Mais ce n’est pas une énergie renouvelable

Lorsqu'un gisement est découvert, on extrait le pétrole brut grâce à des puits et une technique de pompage/forage. Ensuite, on le transporte grâce à des oléoducs jusqu'à une raffinerie.

🏭 Le raffinage 

Le pétrole brut est alors chauffé à 370 °C, puis envoyé dans une tour de distillation qui permet d’en séparer les différents constituants. Les substances se dispersent dans la tour de distillation en fonction de leur masse. Selon les lois de la physique, les substances les plus légères montent, tandis que les plus lourdes s’accumulent en bas de la tour. 

💥 Le craquage 

Après avoir isolé le naphta, on le chauffe à 800 °C, puis on le refroidit très vite. Suite à quoi, le naphta ressort sous forme de petites molécules appelées les monomères. On appelle ce procédé le craquage. Eh oui, le pétrole aussi a ses états d’âme !

🔬 La polymérisation 

Ensuite, on va venir lier les monomères entre eux pour former une longue molécule en forme de chaîne. Ce procédé s’appelle la polymérisation. Les polymères quittent alors la raffinerie sous forme de granules, de liquide ou de poudre

🧪 La mise en forme

Dernière étape dans la fabrication du plastique : la mise en forme. C’est ce qui va donner son aspect final au produit. Pour ce faire, on ajoute des adjuvants (colorants, fongicides, antioxydants) et des additifs pour donner la texture souhaitée au plastique. Puis, on lui donne sa forme grâce à diverses techniques comme le moulage, l’extrusion, le thermoformage, etc. On obtient alors trois formes de plastiques : 

  • Les thermoplastiques : ils ramollissent sous l’effet de la chaleur et durcissent lorsqu'on les refroidit, et sont donc très malléables. Ils sont facilement recyclables (sacs-poubelle, câbles, bouteilles d'eau...) mais ne sont pas biodégradables !

  • Les thermodurcissables : on les reconnait à leur aspect solide et résistant. Ils prennent leur forme définitive au premier refroidissement. Contrairement aux thermoplastiques, ils se dégradent sous l’effet de la chaleur. Ils servent notamment à faire des chaussures de ski ou des pièces automobiles. Ils ne sont pas recyclables.

  • Les élastomères : ils sont élastiques et déformables, des propriétés qu’ils partagent avec le caoutchouc. Ils servent à fabriquer des pneus, des semelles de chaussures ou encore des isolants et sont recyclables.

Tu connais désormais les cinq étapes nécessaires à la fabrication du plastique. Mais pétrole et plastique forment-ils nécessairement un duo inséparable

Peut-on fabriquer du plastique sans pétrole ? 🌱

La réponse est oui ! Aujourd'hui, l’Homme est en effet capable de créer du plastique à partir de matières végétales. On parle alors de bioplastique. Un bioplastique peut provenir de matières végétales, mais aussi de matières biodégradables... pouvant être issues du pétrole ! Les matières végétales typiquement employées pour fabriquer le bioplastique sont l’amidon de maïs, les algues ou encore la bagasse (le résidu fibreux de la canne à sucre). 

Tout cela est bien beau, mais est-ce plus écologique ? Eh bien, pas forcément… La production de bioplastique peut entraîner une nouvelle exploitation industrielle de terres qui représenteront alors des terres en moins pour la production alimentaire. De plus, ce plastique alternatif peut contenir du pétrole, ce qui, tu t’en doutes, n’est pas super écolo. Enfin, la filière de recyclage du bioplastique n'est malheureusement pas suffisamment développée pour le moment. 

Et le compost dans tout ça ? Si tu n’es pas sûr de pouvoir mettre ton produit en bioplastique au composteur, regarde s’il comporte le logo OK Compost HOME. Ce label reconnu en Europe indique que le produit est en effet compostable. C’est par exemple le cas des petits sacs en plastique tout doux du rayon fruits et légumes, composés d'un tiers d'amidon de maïs et de deux tiers de matières à base de pétrole. L’ADEME recommande cependant d’orienter ces déchets vers un système de compostage industriel (plutôt qu’à la maison) pour maximiser ses conditions de dégradation (chaleur du compost, présence des bons micro-organismes…).

Et voilà, maintenant tu vas pouvoir briller en société ! Plus sérieusement, on espère que cet article t’a plu et qu’il te permettra de mieux comprendre certains enjeux environnementaux. Envie de continuer dans ta lancée écologique ? Jette un coup d’œil à notre article sur le tri sélectif et teste tes connaissances en matière de recyclage. Ciao matelot ! 👋🏻


Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.