Plantes d'intérieur dépolluantes : est-ce vraiment utile ?

Planète
Temps de lecture :
4 minutes
27/4/22
🤓
4 minutes
27/4/2022
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Biiiiieeeen l’bonjour matelot, ici JU ! Avec les beaux jours qui arrivent, tu as sans doute envie de prendre soin de ton intérieur, en te lançant dans un graaaand ménage de printemps ? Ça tombe bien : dans un article précédent, je te partageais mes conseils pour vivre dans une maison saine. Dedans, j’expliquais notamment l’intérêt de respirer un air sain et régulièrement ventilé - car l’air intérieur aussi peut être pollué, au même titre que l’air extérieur ! 

Pour aller plus loin, j’aimerais aujourd’hui te parler du concept des plantes d’intérieur dépolluantes. Sont-elles réellement indispensables quand on souhaite respirer un air frais et sans danger ? Aujourd’hui, JU te dit tout, sans tabou !

Plante dépolluante : mon intérieur est toxique ?😱

On n’y pense pas mais… On passe en moyenne 90% de notre temps à l’intérieur - selon une enquête réalisée par YouGov auprès de 16 000 personnes dans une quinzaine de pays ! 

Conséquence ? Eh bien, nous sommes constamment exposés à la pollution… car l’air intérieur est infiniment plus pollué que l’air extérieur ! En cause ? Tous les produits chimiques que l’on utilise au quotidien et qui répandent des composés organiques volatils dans nos maisons (on t’en dit plus sur ces polluants dans un article dédié). 

Parmi les composés chimiques qu’il convient d’éviter pour arrêter de respirer un air toxique, on compte notamment le formaldéhyde, un gaz incolore que l’on retrouve dans de noooombreux produits du quotidien (il porte souvent l’appellation “formol”) : produits d’hygiène et de bricolage, colles, peintures et vernis, mais aussi meubles, bougies… Il est partout !

Problème : le formaldéhyde a été classé “cancérogène avéré chez l’Homme” par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) depuis bientôt 10 ans…



Les bons réflexes à adopter pour vivre dans un intérieur plus sain

Checklist pour un intérieur plus sain

Bien sûr, le premier réflexe de base à adopter, pour profiter d’un intérieur sain, est d’éviter d’utiliser des produits toxiques. À la place, mieux vaut privilégier les produits composés d’ingrédients naturels : comme on aime à le répéter, le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc font bien des miracles… et les sprays ménagers rechargeables Juliette aussi !

Découvre nos sprays ménagers rechargeables et naturels

DÉCOUVRIR

Côté meubles, privilégie le bois massif au bois aggloméré et contreplaqué (qui libèrent, eux aussi, des COV). 

👉  Il est également indispensable de bien aérer les pièces de sa maison tous les jours pour renouveler l’air ambiant, chasser l’humidité et éliminer la rétention de produits toxiques et/ou allergènes.  


Qu’en est-il des plantes dites “dépolluantes” ?

Les plantes d'intérieur dépolluantes non toxiques fonctionnent-elles vraiment ?

Quand il s’agit de dépolluer l’air d’une maison, certaines plantes ne manquent pas de ressources… Enfin, en théorie ! 

Selon le programme de recherche PHYTAIR, mené entre 2001 et 2012, certaines plantes d’intérieur sont capables d’épurer les polluants présents dans l’air… en conditions de laboratoire - notamment grâce au système sol/plante. 

Et c’est là tout le problème : à l’heure actuelle, on n’a pas réussi à prouver l’efficacité des plantes dans la réduction de la pollution intérieure, en conditions réelles. Comme l’explique le programme PHYTAIR, “dans son pot traditionnel, une plante absorbe peu ou très lentement les COV”. 

Autrement dit, le concept des plantes dépolluantes semble bien être un… vulgaire filon marketing, destiné à nous faire acheter davantage ! 

Bon, la bonne nouvelle, dans tout ça, c’est que les plantes disposent quand même d’autres bienfaits avérés. 

💡  Si les plantes ne permettent pas de “dépolluer” à proprement parler, elles permettent en revanche de produire de l’oxygène et d’absorber une partie du CO2 présent dans l’air grâce au processus de photosynthèse… Et c’est tout de même appréciable. Par contre, comme le CO2 n’est pas considéré comme un polluant, alors on ne peut pas dire que les plantes dépolluent par leur simple absorption du dioxyde de carbone.  

Plantes vertes : quels sont leurs vrais atouts ?

Bienfaits plantes en intérieur : positivité, anti-stress et reconnexion à la nature

Tu l’auras compris : je ne crois pas trop au concept des plantes dépolluantes. Pour moi, le meilleur réflexe à adopter, quand on veut assainir son intérieur, c’est d'abord d’éviter de le polluer avec des produits chimiques

En revanche, je suis convaincue des bienfaits des plantes sur l’être humain, dans des domaines tout à fait différents. 

Bénéficier d’une aura positive grâce aux plantes

Selon le concept du Feng-Shui (une méthode chinoise permettant de vivre en harmonie avec la nature), la présence de plantes dans une pièce stimule son énergie positive. Riches en symbole, les plantes sont, dans cet art millénaire, synonyme de force et de vitalité. 


Les plantes : un effet anti-stress avéré

La relation entre les plantes et le bien-être n’est plus à prouver. Le jasmin est par exemple connu pour ses effets relaxants (il favoriserait même l’endormissement). L’eucalyptus est aussi réputé pour ses vertus apaisantes. Bref, rien de tel qu’une belle plante pour se créer un environnement apaisant

Une plante pour se reconnecter à la Nature

Arroser une plante, la rempoter ou simplement humer ses feuilles… Voici des petites actions simples qui nous permettent de nous reconnecter à la nature. Dans un quotidien de citadin(e) pressé(e), c’est d’autant plus précieux, non ? 

Attention, certaines plantes peuvent être toxiques !

Si tu es l’heureux/se propriétaire d’un animal de compagnie, je te conseille de choisir tes plantes vertes avec attention. 

Certaines plantes, comme l’aloe vera, le citrus, le yucca, le ficus ou le dracaena sont toxiques pour les chiens en cas d’ingestion… L’aloe vera, le yucca et le ficus sont aussi dangereux pour les chats, ainsi que la sanseveria, le caladium… 

Plantes d'intérieur dépolluantes : est-ce utile, vraiment, en conclusion

Tu l’auras compris, matelot : les plantes vertes ont de multiples bienfaits ! En revanche, on ne peut pas vraiment affirmer qu’elles possèdent de superpouvoirs dépolluants. Le faire reviendrait à être inexact. 

Si tu souhaites respirer un air intérieur plus sain, je te conseille de commencer par faire une croix sur les produits toxiques, qui risquent de polluer ta maison. Le naturel, c’est tellement mieux - et tout aussi efficace ! 

Après tout, pourquoi recourir à des plantes dépolluantes, quand on peut simplement éliminer les sources de pollution de sa maison ?  😀

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

10% offert sur ta 1ère commande !
Découvre les coulisses, les nouveautés, apprends-en plus sur la préservation d'Océan et de ta santé.
En cliquant sur "J'accepte", tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing. Politique de confidentialité