Posidonie en Méditerranée, une plante qui veut du bien à votre mer 🌊

Planète
Temps de lecture :
6 minutes
18/8/22
🤓
6 minutes
18/8/2022
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Boooooonnnnnjour matelots ! Comme vous le savez sans doute, dans l’équipe, nous sommes de grands amoureux de la Nature et de ses merveilles. Dernièrement, nous vous parlions de la méduse immortelle ou du lapin des mers, deux animaux marins absolument uniques au monde.  

Aujourd’hui, nous partons à la découverte d’une plante pas comme les autres, aux vertus remarquaaaaables : la posidonie (ou Posidonia oceanica de son vrai nom) ! Allezzzzz, à bâbord, toute - direction la Méditerranée ! 

La posidonie, une plante essentielle

Contre toute attente, la posidonie n’est pas une algue, mais une “herbe marine”. Elle pousse très majoritairement en mer Méditerranée (on la retrouve en Corse, en Provence et en côte d’Azur) ainsi que sur les côtes australiennes. À ce titre, on dit que c’est une espèce “endémique” (autrement dit, elle pousse uniquement dans une région géographique délimitée). 

🌼 Surnommée “pelote de mer”, la posidonie appartient à la famille des plantes à fleurs - plus précisément des angiospermes. D’ailleurs, si vous êtes un(e) amateur/trice des baignades sur la Côte d’Azur, vous l’avez peut-être déjà aperçue sans le savoir ! 

À partir de cette plante aquatique, poussent d’immenses prairies sous-marines pouvant atteindre des milliers d’hectares.  Ces herbiers sont composés de racines ancrées dans le sol, desquelles jaillissent de grandes feuilles vertes. Leur taille peut varier et atteindre jusqu’à 50 cm de hauteur !

💡 Le nom “posidonie” est un clin d’œil à Poséidon, le Dieu de la mer dans la mythologie grecque. 

Une plante sous-marine

La posidonie s’épanouit sous l’eau, près des côtes. Elle peut pousser jusqu’à 40 mètres de profondeur… mais pas au-delà, car cette plante a besoin de lumière pour réaliser sa photosynthèse ! 

👉 Conséquence : la posidonie pousse surtout au bord du littoral.  D’ailleurs, plus une eau est trouble, moins la posidonie peut pousser en profondeur, puisqu'elle manquerait alors de lumière…  

Lorsqu’elle est déposée par les vagues, elle peut même recouvrir certaines plages. 

💡 Bon à savoir

La posidonie a vu le jour il y a belle lurette… Sa période d’apparition ? Elle se situe il y a 80 000/200 000 ans (une fenêtre plutôt large…). On n’a rien trouvé de plus ancien jusqu’à aujourd’hui. Selon les spécialistes, une partie des herbiers de posidonie serait millénaire. En revanche, ils poussent très lentement (pas plus d’un mètre chaque siècle…). 

Les différents rôles de la posidonie au sein de la mer Méditerranée

Assez commune en apparence, la posidonie possède en réalité de multiples superpouvoirs ! 

Un abri pour la biodiversité

À l’image des coraux qu’on étudiait précédemment, la biodiversité de la posidonie est absolument exceptionnelle.

En effet, ce lieu de vie hors du commun est un refuge pour beaucoup d’animaux et végétaux. Poissons, oursins, étoiles de mer, limaces de mer, crustacés, mollusques, petits poissons, algues microscopiques, sèches, éponges… Tous se cachent dans ses herbiers et s’y reproduisent (on parle là de milliers d’espèces !). Ces herbiers permettent même à certains petits animaux de s’y abriter pour se protéger d’éventuels prédateurs.

Un véritable garde-manger 

Eh oui : qui dit biodiversité dit source de nourriture… puisque la posidonie abrite, comme on l’a vu plus haut, de nombreux micro-organismes, ces derniers se nourrissent de la posidonie. 

Même les feuilles mortes de posidonie (appelées “limbes de posidonie”) ont leur utilité. Quand elles s’échouent sur le bord des plages au gré des vagues, elles produisent de la matière organique… qui renferme une biodiversité remarquable et sert d’abri à certains organismes vivants.  

Une importante réserve à oxygène

En fait, la posidonie rejette tellement d’oxygène qu’elle est surnommée “le poumon de la Méditerranée”. Grâce à cette importante production d’oxygène, la posidonie permet d’améliorer la qualité de l’eau et de la purifier. 

Une banquette protectrice pour les plages

Souvent sous-estimée, la présence de la posidonie sur les plages est capitale… Par exemple, elle permet de stabiliser les sols des fonds marins (et évite que le sable ne disparaisse avec les vagues). En d’autres termes, la posidonie protège le littoral. Sa présence permet également d’atténuer les phénomènes de houle et limite l’érosion. 

Une herbe miracle qui ralentit le réchauffement climatique

Ehhh oui : en plus de rejeter des tonnes d’oxygène, la posidonie est un véritable puits de carbone… car, rappelons-le, la posidonie pratique la photosynthèse - comme les arbres, et notamment la forêt d’Amazonie ! Autrement dit, elle absorbe du dioxyde de carbone et rejette de l’oxygène. 

💡 Si on surnomme les océans “le poumon bleu” de notre planète, c’est en partie grâce aux plantes comme l’herbier de posidonie ! Eh oui : l’oxygène produit par ces herbiers est supérieur, en termes de volume par m2, à celui produit par la forêt amazonienne. Assez impressionnant, non ? 

Mais ce n’est pas tout ! La posidonie nous protège également du plastique. Selon la chercheuse espagnole Anna Sànchez-Vidal, la posidonie est capable de capturer des microparticules de plastique dans ses longues feuilles… 

Ainsi, la posidonie pourrait capturer dans ses boules appelées “aegropiles” (qui sont des agglomérats de fibres naturelles) jusqu’à 800 millions de débris de plastique, chaque année… 

Une forêt maritime en danger🌱

Comme évoqué dans un article précédent, l’activité humaine et la pollution qu’elle crée entraîne inévitablement une modification du ph de l’eau… Pour résumer, plus les océans absorbent du CO2, plus leur pH diminue… ce qui entraîne une acidification de l’eau ! 

Quel est l’impact de l’Homme, concrètement ? 

C’est toujours la même rengaine, matelot… Les activités industrielles consomment beaucoup de pétrole, de gaz et autres énergies extrêmement polluantes. Or, l’océan absorbe naturellement une partie du CO2 présent dans l’atmosphère… Du coup, plus l’activité humaine augmente, plus les océans absorbent le dioxyde de carbone… Ce qui crée un vrai cercle vicieux. 

💡 L’acidité des océans aurait augmenté de 30% depuis le début de l’ère industrielle ! Quant au plastique, on en déverse chaque année des quantités astronomiques dans les mers et les océans… environ 17 millions de tonnes, selon l’ONU

☝️ Mais ce n’est pas tout : le réchauffement climatique et l’élévation des températures peuvent, eux aussi, avoir un impact négatif sur ces herbiers. Sans oublier les méthodes de pêche invasives qui détruisent chaque année la biodiversité marine - certains chaluts de pêche sont de vraies armes de destruction massive des herbiers de posidonie… 

📌 Pour rappel, le chalutage est une catastrophe écologique qui racle les fonds marins et détruit certains écosystèmes millénaires comme la posidonie ou les récifs coralliens. 

Mais ce n’est pas tout…  une algue concurrente a été accidentellement introduite en Méditerranée, la caulerpa taxifolia. Problème : cette espèce est particulièrement invasive et peut s’étendre au détriment de l’herbier de posidonie. 

👉  Conséquence ? La surface occupée par les herbiers de posidonie baisse considérablement au fil des ans. Leur croissance aurait baissé entre 13 % et 50 % depuis 1960.

Rappelons d’ailleurs que cette croissance est extrêmement lente. Quand un herbier est endommagé par l’Homme, il met du temps à se reconstruire ! 

Mais il y a une bonne nouvelle, dans tout ça : la posidonie est protégée (du fait de sa grande fragilité). On lui dédie aujourd’hui des zones protégées - ce qui semble, pour le moment, plutôt bien marcher !!

À la découverte de la Posidonie en Méditerranée, en conclusion

Pour résumer, la posidonie joue un rôle écologique immense. Ses mini-forêts tapies dans l’eau ont des bienfaits exceptionnels. Leur vertu la plus essentielle ? En absorbant une quantité astronomique de CO2 et en relâchant beaucoup d’oxygène, les herbiers de posidonie permettent à la planète de respirer.  

Problème : ces herbiers se trouvent aujourd’hui graaaandement menacés. Spoiler alert : l’Homme y est pour quelque chose… Mais il n’est pas trop tard pour agir, en adaptant son quotidien (et sa consommation), en évitant de recourir au plastique, en ralentissant l’urbanisation des littoraux (qui ont un impact direct sur les écosystèmes sous-marins et les polluent), etc. 

Il ne reste plus qu’à agir, pour le bien de la mer et ses habitants incroyables ! 💚

DÉCOUVRIR
Mascotte JU par Juliette

[E-book] Découvrez pas à pas le recyclage du plastique avec vos enfants !

Recevez gratuitement la Recyclopédie dans votre boîte mail. Un e-book de 25 pages dédié au recyclage, de votre poubelle jaune jusqu'à la seconde vie de nos déchets. Découvrez une information simplifiée et illustrée, mettez en pratique vos connaissances lors de quiz et d'activités à réaliser avec vos enfants.
En cliquant sur "J'accepte", des cookies seront stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts marketing. Politique de confidentialité