Produit biodégradable, ça veut dire quoi exactement ?

Planète
Temps de lecture :
6 minutes
20/10/21
🤓
6 minutes
20/10/2021
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Bonjour matelot ! Ici Théodore, la mascotte érudite de la team Juliette. Notre mission ? Proposer des produits écologiques : bons pour la peau ET pour l’environnement.  Ma spécialité, dans l’équipe ? Les sciences, notamment les sujets environnementaux. D’ailleurs, aujourd’hui, je vais te parler des produits biodégradables.  “Biodégradable”... on entend ce mot un peu partout, mais sait-on vraiment ce qu’il signifie ? Dans notre esprit, “produit biodégradable” rime avec “naturel” ou “biologique”... mais qu'en est-il vraiment ? Je te dis tooooouuuuut dans cet article ! 🤓


Qu'est-ce qu'un produit biodégradable ? 🌱

Commençons par examiner l’étymologie du mot biodégradable… (Un peu comme dans les cours de philo au lycée, décomposer un mot permet souvent d’en comprendre le sens). 

  • Le préfixe <bio> vient du grec βίος et signifie "vie". 
  • L’adjectif <dégradable> signifie, tout simplement, que l’objet peut être dégradé. 

On peut donc en conclure qu’un objet biodégradable peut être dégradé par le vivant (comprendre par là les organismes vivants). 

Selon l’ADEME (l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), on qualifie de "biodégradable” un “produit qui, laissé à l'abandon, est détruit par les bactéries ou d'autres agents biologiques”. Autrement dit, il s’agit d’un produit qui se décompose simplement, quand les conditions le permettent. 

Exemple de matériaux biodégradables : le bois ou le papier (s’ils n’ont, bien sûr, subi aucun traitement chimique de transformation).

💡   En France, c’est la norme EN 13432 qui encadre le principe de biodégradabilité en milieu industriel. À quoi sert-elle ? Eh bien, il faut savoir que pour être considéré comme “biodégradable”, un produit doit se dégrader à 90% en l’espace de six mois, grand max. Cette notion de temps est importante, car elle est au cœur du concept de “biodégradable”. Pour le dire autrement : un produit doit se dégrader rapidement pour être biodégradable. 

Produit biodégradable VS produit biosourcé : quelle différence ? 

Alors, ooooouiii, les mots “biodégradable” et “biosourcé” partagent le même préfixe… mais ils possèdent chacun une signification bien précise. 

  • Quand on parle de produit biosourcé, on s’intéresse à l’origine des matériaux. Un produit biosourcé est fabriqué à partir d’une matière qui est issue du vivant (comme des fibres de lin ou de chanvre par exemple). Autrement dit, l’origine des matériaux utilisés est végétale ou animale.

  • À l’inverse, avec les produits biodégradables, on s’intéresse davantage à la fin de vie du produit. Il ne s’agit pas tant de prêter attention aux origines de ses composants, mais plutôt de questionner la façon dont le produit va être dégradé (et à l’impact environnemental de cette dégradation). 

Tu comprends mieux pourquoi biodégradable et biosourcé n’ont rien à voir ? 

👉  N’hésite pas à consulter notre article dédié pour en savoir plus sur le cycle de vie d'un produit et son impact sur l'environnement


-- -- 

💡 À retenir 

  • Un produit biosourcé n’est pas forcément biodégradable ni biologique

Par exemple, certaines bouteilles d’eau sont biosourcées, sans être biodégradables ! L’inverse est tout aussi vrai : biodégradable ne rime pas toujours avec biosourcé ! Par exemple, certains produits biodégradables sont issus du pétrole…  

  • “ Biosourcé” ne veut pas non plus dire “biologique” ! Eh oui : provenir du vivant ne signifie pas pour autant “non toxique”. 

Bref, pour résumer, biodégradable =/= biosourcé =/= biologique !

-- -- 

Quelles matières peuvent être biodégradables ? 🧴

Comme expliqué précédemment, un produit biodégradable n’est pas forcément biosourcé. Bien sûr, il arrive qu’un produit biodégradable soit d’origine végétale ou animale… mais certains produits biodégradables sont aussi issus de la pétrochimie ! 

Je te donne quelques exemples

  • Une tomate est d’origine végétale. Elle est biodégradable. (D’ailleurs, en règle générale, tous les produits d’origine végétale ou animales sont biodégradables ou compostables).  
  • Le plastique PLA ou Polylactic acid est une matière plastique végétale issue de l’amidon de maïs. Il est également biodégradable ! 
  • Le polycaprolactone est un polyester biodégradable… bien qu’issu du pétrole !

Quelle est la différence entre biodégradable et compostable ? 🔎

Dans les grandes lignes, le concept est plutôt le même : dans les deux cas, le produit se dégrade grâce à des micro-organismes (bactéries, champignons, algues…). À quelques différences près :

  1. Pour traiter un produit compostable, on va apporter une aide pour accélérer le processus de dégradation en milieu industriel (ou à la maison, dans une moindre mesure). Par exemple, la température doit être supérieure à 60 °C et l’humidité supérieure à 70 °C.

  2. Un produit compostable doit se décompenser en 3 mois, grand max, selon la norme EN 13432 (contre 6 pour le biodégradable).

  3. Tout l’intérêt du produit compostable est de… produire du compost, ben oui. Ce compost sera ensuite utilisé comme fertilisant agricole. Il possède des propriétés bénéfiques pour les sols et les végétaux !

☝️ L’astuce de Juliette

Pour repérer les emballages biodégradables et compostables, cherche la mention "Compostable à domicile" ou le label "OK compost - HOME" sur tes produits. Ce dernier garantit la biodégradabilité d’un produit dans un composteur individuel de jardin.

Un shampoing compostable est content d'être VIP dans la poubelle de compost


Un produit biodégradable a-t-il un impact sur l'environnement ? 🌍

En théorie, un produit biodégradable est écologique. En effet, lorsqu’il est jeté correctement, il n’est pas incinéré ni accumulé dans une décharge. À la place, il peut se décomposer sans aucun effet néfaste sur l’environnement

(Enfin… presque ! Lorsqu’elles sont détruites en trop grandes quantités, les matières biodégradables peuvent causer des dommages - avec par exemple, l’eutrophisation des océans, qui correspond à l’augmentation de la concentration d'azote et de phosphore dans les milieux aquatiques).


En revanche, lorsqu’il est vulgairement jeté dans la nature ou à la poubelle, le produit biodégradable n’est d’aucune utilité. Eh oui ! Pour pouvoir se dégrader, un produit biodégradable doit réunir une série de conditions… selon la matière biodégradable, il faudra par exemple recourir à du compostage industriel, utiliser de l’eau marine, de l'eau douce, une certaine température, etc. 


Malheureusement, le mot “biodégradable” est si flou qu’il est trèèèès très mal compris… Autrement dit, on jette constamment à la poubelle des emballages biodégradables et, ce faisant, on leur ôte leur caractère biodégradable… bref, comme diraient Bigflo et Oli : c’est dommage !


💡 À retenir


Un emballage biodégradable ne doit jamais être jeté dans la nature, car il ne s’y autodétruira pas. Pire : il pourrait avoir un impact sur la faune et flore environnante et détruire la biodiversité. 

Où jeter les produits biodégradables ?


Pour se débarrasser de ses emballages biodégradables, le plus simple reste de les jeter directement en déchetterie ou de les amener dans une usine de compostage industriel ! Dans certains cas, les emballages biodégradables peuvent également être compostés dans un bac de compostage.


Produit biodégradable, ça veut dire quoi ? En résumé

Pour conclure matelot, le mot “biodégradable” est un mot assez générique qu’on a tendance à déformer… malgré son préfixe “bio”, il n’a aucun rapport avec les termes “biologique” ou “biosourcé”. 

Autre information capitale à ne pas oublier : un produit biodégradable ne l'est de façon optimum qu’en condition industrielle. Autrement dit, il ne faut jamais, JAMAIS jeter ses produits biodégradables dans la nature. Comme le rappelle l'ADEME, « les plastiques biodégradables ne doivent en aucun cas être abandonnés dans la nature ».

Chez Juliette, on a choisi d’emballer nos produits dans des emballages écologiques… Et on a notamment recours à des particules de calage 100% biodégradables. Plutôt que de les jeter à la poubelle, ​​il suffit de les faire fondre dans l’eau pour qu’elles disparaissent. Plutôt magique, non ? 

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.