Ta santé passe aussi par la cuisine... et par ta poêle, on t'aide à la choisir

Santé
Temps de lecture :
5 minutes
12/5/22
🤓
5 minutes
12/5/2022
On a tous le droit de savoir ce que l'on met sur notre corps ! Produits d'hygiène, lessive, produit vaisselle... l'équipage de Juliette démystifie la cosmétique

Bien l’bonjour, moussaillon, c’est ton vieil ami Théodore ! Comme tu le sais, les problématiques liées à la Santé font partie de mes thèmes de prédilection, et pour cause… Je suis convaincu qu’on peut vivre longtemps et en bonne santé, si on adopte les bons gestes au quotidien… dans le domaine de la cuisine, par exemple ! 😊

Manger cinq fruits et légumes par jour, c’est pas mal mais… ça ne fait pas tout. Savais-tu que certains ustensiles de cuisine étaient plus ou moins sains ? Aujourd’hui, je t’explique pourquoi tu dois examiner la composition de tes poêles et casseroles avec attention. Quelle poêle choisir pour la santé : suis le guide ! 

Pourquoi faut-il examiner la composition de ses ustensiles ?

Nos ustensiles de cuisine nous permettent de concocter de bons petits plats - jusque-là, je ne t’apprends rien…  Oui mais… Plus la composition d’un ustensile est douteuse, plus elle a de chances d’affecter ta nourriture.

D’ailleurs, qui dit “cuisson” dit “températures” - et souvent hautes températures. Or, la chaleur peut favoriser la migration des substances toxiques (contenues dans les ustensiles) vers les aliments. 

Autrement dit, qu’il s’agisse de faire frire des pommes de terre, faire sauter une crêpe ou saisir des oignons, mieux vaut le faire dans un ustensile sain, dépourvu de tout matériau controversé. 

Quels sont les matériaux à éviter pour une cuisine sans risque ?

Bon, je te rassure, matelot : dans le commerce, on trouve de tout - et pour tous les budgets ! En revanche, le marketing fait rage, là aussi… Certains fabricants peu scrupuleux n’hésitent pas à vanter les mérites écologiques ou sains de leurs produits… Quand parfois, ce n’est pas le cas ! 

Pour être sûr(e) d’acheter un ustensile sain, je te conseille de vérifier systématiquement sa composition. 

Pour t’aider dans tes recherches, je t’ai listé les 4 matériaux que tu dois ABSOLUMENT éviter, la liste NOIRE des cuisines saines et écologiques : 

Le téflon

Teflon, c’est une marque, mais c’est aussi un nom commun qui désigne le polytetrafluroéthylène (ou PFTE pour les intimes). C’est une matière issue du gaz tétrafluoroéthylène, découverte par hasard en 1938 par un chimiste. Ce polymère est grandement apprécié des industriels depuis les années 50 (notamment Tefal) pour une raison simple : c’est un revêtement anti-adhésif. Autrement dit, une poêle en teflon nécessitera moins d’apport en matières grasses parce qu’elle accrochera moins. 

Le principal problème de cette matière ?  Elle devient toxique dès 230 degrés (car elle émane des acides corrosifs). 

Le PFOA

Et bien sûr, comme une matière toxique n’arrive jamais seule, qui dit “PFTE” dit souvent “PFOA”. 

Le PFOA (pour acide perfluorooctanoïque), c’est une colle industrielle qui sert à faire tenir le teflon dans les poêles et casseroles. Problème : le PFOA est suspecté d’être cancérigène. C’est également un perturbateur endocrinien avéré. 

💡 Sorti en 2019 (avec l’excellent Mark Ruffalo 😍), le film Dark Waters relate un scandale sanitaire survenu aux États-Unis dans les années 80, dans l’État de Virginie. Ce scandale a été causé par… les rejets toxiques d’un grand groupe industriel qui produit du PFOA ! 

Attention aux ustensiles en céramique

Les poêles en céramique ont le mérite de ne pas contenir de téflon ou PFOA, certes. En prime, elles sont appréciées pour leur efficacité (elles ne nécessitent pas beaucoup de matières grasses, par exemple). 

Cela dit, on manque encore de recul à leur sujet pour pouvoir attester de leur caractère véritablement sain pour l’Homme. Quand on examine leur composition, on remarque quand même qu’elles contiennent souvent des nanomatériaux. 

Notons, d’ailleurs, que les poêles en céramique ne sont pas vraiment durables (elles tiennent deux à trois ans, maximum…). 

L’aluminium

Comme on peut s’en douter ! Ça fait déjà pas mal d’années qu’on déplore les méfaits de l’aluminium pour la santé… Eh bien : l’univers de la cuisine ne fait pas exception. 

Comme le téflon cité plus haut, l’aluminium se permet, lui aussi, de migrer allègrement dans la nourriture. Or, selon le Pr Christopher Exley de l’université de Keel au Royaume-Uni, l’aluminium aurait un impact négatif sur le tissu cérébral humain (et favoriserait, à lui seul, l’apparition de maladies comme l’Alzheimer, la sclérose en plaques…). 

Quelle poêle choisir pour la santé : les valeurs sûres 

 Maintenant qu’on a établi les principaux matériaux à exclure de sa cuisine, examinons les ustensiles qui ne présentent, à l’heure actuelle, aucun danger pour l’Homme. 

Les poêles en inox

C’est le grand classique, le matériau préféré des professionnels : l’inox (pour acier inoxydable) - soit un mélange d’acier, de carbone, de chrome et de nickel ! Quand on ne dispose pas d’un grand budget et qu’on souhaite tout de même prendre soin de sa santé, l’inox est un excellent compromis.

Ses avantages ? Il ne comporte aucun risque pour la santé, est durable et accessible. En prime, il n’altère aucunement le goût ou la texture des aliments. 

Sa seule faiblesse ? C’est un mauvais conducteur de chaleur : autrement dit, il diffuse la chaleur assez mal. Ajoutons, aussi, que les aliments auront plus tendance à coller au fond de la poêle ou de la casserole (puisqu’il ne possède pas de revêtement). 

Les poêles ou cocottes en fonte naturelle

Avantages de ce matériau ? Il ne présente aucun risque sanitaire, car dépourvue de tout produit toxique. La fonte se distingue aussi par sa grande durabilité - à condition de l’entretenir convenablement, en veillant à la “culotter” avant utilisation (soit lui créer un revêtement naturel pour la protéger de l’oxydation). 

Inconvénients ? Les matériaux en fonte restent assez chers. Pour une bonne poêle en fonte naturelle, il faut compter au minimum 70€.

Notons aussi qu’une poêle en fonte, c’est particulièrement lourd ! 😄

Quelle poêle choisir pour la santé, en conclusion 


Si je devais résumer cet article, je dirais : “Les poêles anti-adhésives, c’est pratique… mais toxique” ! C’est là toute l’ironie de la situation, matelot.

Quand il s’agit de cuisiner, on a tendance à éviter au maximum d’utiliser trop de matières grasses (afin de limiter les mauvaises graisses…). Oui, mais voilà… Les poêles anti-adhésives proposées par les industriels contiennent du PTFE, du PFOA, de l’aluminium. Des substances nocives qui risquent bien de faire plus de mal à notre organisme que quelques cuillères à soupe d’huile d’olive n’en feront jamais ! 

Moralité 👉 Mieux vaut privilégier les matériaux sains, comme l’inox ou la fonte naturelle ! 

DÉCOUVRIR
Mini Jeux de Noël

[E-book] Découvrez pas à pas le recyclage du plastique avec vos enfants !

Recevez gratuitement la Recyclopédie dans votre boîte mail. Un e-book de 25 pages dédié au recyclage, de votre poubelle jaune jusqu'à la seconde vie de nos déchets. Découvrez une information simplifiée et illustrée, mettez en pratique vos connaissances lors de quiz et d'activités à réaliser avec vos enfants.
En cliquant sur "J'accepte", des cookies seront stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts marketing. Politique de confidentialité