Le jour où… j’ai eu honte de ramasser une chaise abandonnée

Planète
Temps de lecture :
4 minutes
5/12/22
🤓
4 minutes
5/12/2022
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Certains sont tétanisés à l’idée de prendre la parole en public. D’autres détestent être pris en photo, ne savent pas trop comment dire non, ou danser librement sans peur d’être jugé(e). Bref, le regard des autres peut parfois nous jouer des tours… 🤔. C'est le concept de ce nouveau format "Le Jour Où" ! On raconte vos histoires. Ces moments où vous avez eu un petit peu honte, où vous avez culpabilisé alors que votre démarche était géniale !

Aujourd’hui, on vous raconte l’histoire d’Ornella (illustratrice chez Juliette), qui a bien failli passer à côté d’une belle affaire… par crainte d’être jugée. Explications ! 

Récupérer un encombrant : pas si facile à faire !  🪑

C’est une histoire assez anodine, finalement. Un beau matin, Ornella sort de chez elle. Une fois arrivée dans son hall d’immeuble, elle s’aperçoit que de nombreux objets sont disposés dans la rue - avec, à côté, un petit mot indiquant “servez-vous !”. Parmi toutes ces petites choses, Ornella remarque une belle chaise de bureau - quasi neuve ! 

À ce moment, notre illustratrice est face à un dilemme. Il y a, d’un côté, cette belle de chaise de bureau (ergonomique, qui plus est !), qui attend sagement sa/son futur(e) propriétaire. Et puis, de l’autre, la peur du jugement des gens… Ramasser une chaise dans la rue (même quand c’est permis, et clairement encouragé), est-ce que ça se fait vraiment ? Et puis, est-ce que c’est complètement juste ? Après tout, cette chaise pourrait sauver la vie d’un(e) étudiant(e) fauché(e), ou d’une personne dans le besoin… 

Sur le moment, Ornella ne se sent pas très légitime à l’idée d’embarquer cette chaise. Et puis, elle se sent un peu honteuse, aussi… “Prendre une chaise qu’on a trouvée dans la rue, ça peut avoir un côté assez désespéré” - se dit sur le moment notre illustratrice.

Pas très sûre de son coup, Ornella finit par abandonner la chaise là où elle l’a laissée… Puis repasse devant une fois, deux fois… au cours de la journée. À son troisième passage, constatant que la chaise est toujours là, Ornella finit par la ramasser (encouragée par son copain). 

  

Des mois ont passé depuis cette trouvaille… et Ornella coule toujours des jours heureux sur sa chaise ! En plus d’être particulièrement confortable, elle a permis à notre illustratrice de faire ses économies… et, surtout, d’éviter le gaspillage ! 

☝️ Bon à savoir 

Juridiquement, un encombrant laissé dans la rue tombe dans le domaine public… et appartient à tout le monde. Ornella était donc tout à fait en droit de récupérer cette chaise (avec ou sans le petit mot indiquant “servez-vous”).

Le Jour où… Ornella a carrément eu raison ! 

Ramasser une chaise dans la rue bonne démarche

L’anecdote d’Ornella est commune, mais si universelle… On peut tous s’identifier à elle. En étant (trop) attentive au regard des autres, Ornella n’a pas écouté sa petite voix intérieure - et a fait passer le regard et l’acceptation d’autrui avant ses propres envies (du moins au début).  

OK. Ça peut arriver à tout le monde d’aller à l’encontre de son souhait premier, dans le seul but de plaire aux autres (ou, au moins, de se conformer à leurs attentes). Répondre “avec plaisir” quand on nous repropose un verre (alors qu’on tombe de fatigue). Accepter un travail alors que notre to-do list est déjà pleine à craquer… Se contenter d’une baguette bien trop cuite, par peur de contrarier sa boulangère 😅.  On fait tous des compromis au quotidien pour éviter au maximum la confrontation et/ou faire plaisir aux gens qui nous entourent (et c’est humain) !  

Oui, mais voilà : l’anecdote d’Ornella est différente (et d’autant plus intéressante)… car l’action qu’elle souhaitait accomplir était foncièrement bonne. 

Ramasser un objet abandonné dans la rue, c’est particulièrement vertueux - et ce, pour plusieurs raisons ! 

  • D’abord, ça permet de redonner une seconde vie à un objet délaissé. Dans le cas d’Ornella, la chaise avait autant de chances d’être accueillie dans un nouveau foyer… que de finir dans une benne à ordure ! 
  • Ornella avait réellement besoin d’une chaise ergonomique. Sa trouvaille a eu un réel impact positif sur son confort au quotidien

  • En ramassant sa chaise dans la rue, Ornella a évité un achat neuf qui aurait été coûteux… pour son porte-monnaie, mais aussi la planète !  Sur l’année 2021, les ventes de meubles en France ont atteint près de 14.5 milliards d’euros… Autrement dit, dans un secteur autant marqué par la consommation, tout achat évité est bon à prendre… 

💡 Aujourd’hui, il existe même des applications permettant de géolocaliser les objets déposés dans la rue, près de chez soi.

-> Dans ma rue, une app qui permet de géolocaliser et signaler des anomalies... mais aussi des encombrants à récupérer !

-> Ruecup, une app dédiée à la localisation et à la récupération d'objets abandonnés dans la rue


La morale de l’histoire ? Ornella n’aurait pas dû se sentir honteuse, mais fière de ramasser cette chaise dans la rue. Cet acte responsable et anti-gaspi a sans doute permis de sauver une chaise presque neuve de la décharge. Et pour ça, on applaudit mille fois ! 👏 Et maintenant, n'hésitez plus à ramasser ce qui vous plaît dans la rue, si vous en avez vraiment besoin !

DÉCOUVRIR
Mini Jeux de Noël

[E-book] Découvrez pas à pas le recyclage du plastique avec vos enfants !

Recevez gratuitement la Recyclopédie dans votre boîte mail. Un e-book de 25 pages dédié au recyclage, de votre poubelle jaune jusqu'à la seconde vie de nos déchets. Découvrez une information simplifiée et illustrée, mettez en pratique vos connaissances lors de quiz et d'activités à réaliser avec vos enfants.
Prénom :
Email :
Merci ! Inscription bien reçue !
Oups ! L'adresse semble incorrecte.
En cliquant sur "J'accepte", des cookies seront stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts marketing. Politique de confidentialité