Savoir dire non au travail : c'est plus facile que tu ne le crois

Remote
Temps de lecture :
5 minutes
4/3/22
🤓
5 minutes
4/3/2022
Découvrez la vie de l'équipage Juliette en 100% remote. Une vie d'entreprise intégralement en télétravail, depuis la maison ou à l'autre bout du monde.

Tu as déjà vu le film Yes Man, matelot ? C’est l’histoire d’un type qui décide de dire “Oui” à tout pour améliorer son quotidien. Et si, au début, les résultats se font sentir (nouvelle copine, promotion au travail…), notre héros réalise vite que cette démarche comporte son lot d’inconvénients… Eh oui, parce que l’essentiel, ce n’est pas de dire OUI à tout…. c’est de rester soi-même


Bien qu’assez simple et convenue, la morale de Yes Man est riche d’enseignements. Après tout, qui ne s’est jamais senti(e) obligé(e) d’accomplir un service ou une mission urgente pour un collègue ou un patron, au détriment de ses propres désirs…

Là où le bât blesse ? Eh bien ! Quand on prend trop l’habitude de dire “oui” (alors même que notre voix intérieure crie “non”), on prend le risque de nuire à notre équilibre, voire de bâcler nos tâches ! 


Dans cet article, on t’explique pourquoi il est essentiel de savoir dire non au travail, et on te partage nos astuces pour y parvenir !

Pourquoi est-ce si dur de dire non ? 

Parfois, le simple fait de dire “non” nous semble impossible. Mais d’où vient-elle, cette impossibilité de refuser

Eh bien les raisons peuvent être multiples, matelot ! 

Rappelons que le mot “non” est socialement mal perçu - il peut même paraitre contre nature ! Après tout, c’est dans la nature de l’Homme de vouloir se faire bien voir. Et en fonction de notre personnalité, on peut avoir un rapport au “non” plus ou moins complexe. Certain(e)s ont une peur viscérale du rejet, du conflit ou du jugement, une hantise de l’autorité, un manque de confiance en soi, ou tout simplement l’envie de se rendre indispensable… 

Bref, il existe de multiples raisons de ne pas savoir dire non au travail ou dans la vie quotidienne ! 

Or… Spoiler alert : savoir dire non, c’est tout à fait normal - c’est même vivement recommandé ! Et on t’explique pourquoi !

💡 Bien sûr, tout est une question de mesure ! Le but de cet article n’est pas de t’encourager à envoyer promener tes collègues ou ton supérieur dès qu’ils sollicitent ton aide ! On veut surtout que tu trouves un juste équilibre et que tu apprennes à t’écouter. 

  

Pourquoi dire non au travail

Friendly reminder : ton temps est précieux et tes désirs sont tout aussi importants que ceux des autres ! Tu es autant libre de dire “oui” que de dire “non”, même dans un contexte professionnel - sauf si, bien sûr, on te demande de réaliser une action qui est comprise sur ta fiche de poste. 


Voici cinq bonnes raisons d’apprendre à dire non pour faire de tes envies une priorité

  1. Dire “oui” à tout risque de bouleverser ta to-do list… et, comme on te t’expliquait dans un article précédent, une to-do list chaotique expose au surmenage, voire à un épuisement émotionnel/physique… 

Eh oui : si tu veux préserver ton équilibre vie pro - vie perso, tu as intérêt à tenir une to-do stricte ! Ça t’épargnera des moments de rush et un stress inutiles…

Autrement dit, apprendre à dire “non” quand on est dans l’incapacité de dire “oui”, ce n’est pas de l’égoïsme. C’est un instinct de survie (ou “self-preservation” en anglais) nécessaire à qui souhaite bien gérer son temps.


  1. Apprendre à dire non au travail favorise la confiance en soi. Eh oui : ne pas fuir la confrontation et oser affirmer ses envies, assumer ses décisions… Tout cela est une forme de courage !  Après tout, notre valeur intrinsèque ne dépend pas de l’opinion que les autres ont de nous. Tu n’as aucune raison de dire “oui” à tout va pour espérer être apprécié(e). 


  1. Savoir dire non au travail permet de gagner en crédibilité ! En osant dire non quand tu ne te sens pas en capacité d’effectuer une tâche, tu envoies un message simple : “je prends mes engagements très au sérieux et je ne souhaite pas prendre le risque de les compromettre”. Quoi de plus rassurant qu’une personne qui ne prend pas ses engagements à la légère ?

    Pour les managers, qui doivent démontrer un certain leadership, c’est encore plus important. Un manager doit dire non et fixer des priorités… c’est une preuve de caractère !


  1. Parfois, savoir dire non, c’est une preuve d’humilité qui illustre qu’un employé a une vision réaliste sur sa capacité de production.  Dire non demande d’oser affirmer de façon transparente “je ne peux pas”. En bref, cela témoigne que l’on est conscient de ses limites.

💡  N’agis jamais contre tes convictions profondes, matelot ! Pour rester heureux et motivé au travail, tu dois être en phase avec tes valeurs et tes envies. 

Elliot regrette d'avoir accepté de s'occuper de toutes les commandes


Savoir dire non au travail : nos 7 astuces de pro

Bon, maintenant que tu as bien compris pourquoi il était essentiel d’apprendre à dire non au travail, il ne te reste plus qu’à t’y mettre ! C’est promis, ça sera fastoche, si tu suis ces bonnes pratiques 👇

Reformule la demande 

Premier bon réflexe à adopter quand on te demande de réaliser un service ou une action diverse : reformule la demande de ton interlocuteur. D’abord, c’est un bon moyen de t’assurer que tu l’as bien comprise. De l’autre, ça permet à l’autre personne de mesurer l’ampleur de sa demande - voire même de la reformuler/la modifier, si jamais elle s’avère vraiment inappropriée. 


💡  Pense à évaluer la faisabilité d’une demande avant de t’exprimer : rien ne presse ! 

Reste diplomate et bienveillant (sans jamais t’excuser)

Répondre “non” en y mettant les formes sera toujours mieux perçu par ton interlocuteur ! Pour ce faire, adopte un ton bienveillant, une attitude agréable…. Attention toutefois : tu ne dois jamais t’excuser de répondre par la négative. Le faire signifierait qu’un “oui” est forcément acquis - ce qui n’est jamais le cas. 

Justifier son refus

Pour une démarche entièrement transparente, sois clair(e) sur les raisons qui motivent ton “non”. Si tu es dans l’incapacité d’assister à une réunion ou de réaliser un projet de dernière minute : explique posément pourquoi - ta to-do est déjà chargée, tu aurais besoin de plus de temps, tu n’as pas les compétences pour, etc. 

Propose d’autres solutions

Dire “non” en suggérant des alternatives illustre d’une bonne volonté ! Tente de rester positif, même quand tu dis “non”, partage des propositions constructives… Quand tu le peux évidemment ! C’est la meilleure façon de prouver que ton “non” ne résulte pas d’un manque de volonté.  


💡 Un “non” sincère et constructif peut apporter plus de valeur qu’un “oui” contrarié ! 

Fais-toi confiance

Apprends à écouter ta petite voix intérieure quand elle te dit non ! Se forcer à dire “oui”, même à contre-cœur, nous fait accumuler rancœur et frustration… ce qui n’est ni sain ni productif au travail ! 

Désacralise la hiérarchie : 

Eh oui mon coco, ton/ta cheffe, tes collègues… ce sont des humains aussi ! Ils ne s’attendent sûrement pas à ce que tu sois un superhéros prêt à voler à leur rescousse au moindre problème.

N’oublie jamais qu’on a toujours le choix de dire oui ou de dire non, même au travail.  

Relativise 

Quelles conséquences le fait de dire “non” pourrait-il avoir sur le long terme, cher jeune mousse ? Moi, je te le dis : pas grand-chose ! D’ailleurs, il y a aussi du positif, dans le fait de dire “non”. Cette démarche permet par exemple de responsabiliser l’autre. Ça lui donne l’occasion de régler le problème par lui-même ou par elle-même… 

💡 La réaction de ton interlocuteur lui appartient : ne l’oublie jamais ! Tu ne dois jamais te sentir obligé(e) d’acquiescer par crainte de décevoir ou de faire de la peine. 


Savoir dire non au travail, en conclusion

Savoir dire non est un vrai enjeu dans la vie de tous les jours. Dans le monde professionnel, c’est même une compétence. Car pour mener un quotidien épanoui et éviter les frustrations, il est impératif d’apprendre à défendre ses intérêts… et à s’écouter ! C’est aussi un excellent moyen de préserver ses ressources, de ne pas dépasser ses limites et de se faire respecter ! 

En bref : ne sacrifie jamais tes propres envies pour satisfaire celles des autres, matelot (c’est ça, le vrai “self care” dont on parle si souvent). 

DÉCOUVRIR
Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

10% offert sur ta 1ère commande !
Découvre les coulisses, les nouveautés, apprends-en plus sur la préservation d'Océan et de ta santé.
En cliquant sur "J'accepte", tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing. Politique de confidentialité