Vivre dans une maison saine : 8 gestes quotidiens à adopter

Santé
Temps de lecture :
10 minutes
03/06/2021
🤓
10 minutes
03/06/2021
On a tous le droit de savoir ce que l'on met sur notre corps ! Produits d'hygiène, lessive, produit vaisselle... l'équipage de Juliette démystifie la cosmétique

Boooonjouuuur matelot ! JU au rapport, pour parler SANTÉ. Chez Juliette, notre ambition est claire : nous voulons permettre à tous les moussaillons de vivre dans une maison plus saine, à tous les niveaux (qu’il s’agisse de notre santé à tous ou de l’environnement). Car oui jeune mousse, il est absolument nécessaire de vivre dans une maison saine pour être en bonne santé physique... mais aussi mentale !

Mais qu’est-ce qu’une maison saine ? Pour beaucoup, c’est une maison qui rime avec zéro déchet. C’est vrai, c’est pas mal, mais ça ne fait pas tout. Une maison saine contient avant tout un air sain. Et pour y arriver, il y a des gestes simples à appliquer. Simples, mais pas évidents… C’est pourquoi il m’a paru essentiel de faire le point avec toi aujourd’hui, moussaillon !

Alors, tu es prêt(e) à connaître tous les bons gestes à appliquer quotidiennement pour assainir son intérieur ? C’est parti matelot ! 


Qu’est-ce qu’une maison saine ?  

Que faire pour vivre dans une maison propre et saine, matelot ? 

La réponse tient en deux mots : 

  • isolation
  • ventilation

1. Bien isoler sa maison : murs, sols, plafonds  

Isolation du logement combles laine de verre

Ce n’est pas un secret : quand tu isoles bien ta maison (ce qui revient, en gros, à limiter les transferts de chaleur entre un milieu chaud et un milieu froid), tu économises de l’énergie, et évites les déperditions et ponts thermiques. Résultat ? Ta maison est plus écologique.  

D’ailleurs, faire en sorte d’isoler sa maison au mieux permet aussi d’alléger son empreinte carbone

☝️  Mais l’argument n’est pas seulement écologique, matelot ! Une maison isolée, c’est une maison où il fait bon respirer

Je t’explique : 

  1. Lorsque ton petit nid manque d’isolation, l’humidité s’y accumule et, très vite, des moisissures apparaissent… Non traitée, la moisissure peut créer des allergies, voire même des maladies respiratoires, des infections pulmonaires, de l'asthme et de la toux. C’est donc CLAIREMENT à éviter.

  2. Une maison bien isolée est confortable, car elle est bien chauffée. Ton confort n’en est que décuplé et, en plus, tu ne risques pas d’attraper froid !

------- 

💡  Choisir les bons matériaux d'isolation

Pour profiter d’une maison bien isolée, il faut d’abord bien choisir ses isolants.
👉
Évite par exemple le polystyrène qui relâche des substances toxiques (c’est un perturbateur endocrinien).
👉 La laine de verre, quant à elle, peut irriter la peau (et provoquer des démangeaisons, irritations, dermatoses…) et les voies respiratoires quand on la manipule. 

👉 Privilégie les isolants biosourcés (comme la paille, la fibre de bois, la laine de chanvre, le liège…), à l’impact environnemental moindre. Ils permettent également de garder une maison saine, puisqu’ils émettent une très faible quantité de Composés Organiques Volatiles (COV).
Pour apprendre plus de bonnes pratiques afin de mieux isoler ta maison, n’hésite pas à consulter ce guide rédigé par l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie). 

------- 

2. La ventilation pour supprimer l'humidité  

Theodore aere les pieces de sa maison pour avoir un air sain

Prends-tu l’habitude d’aérer ton nid douillet tous les jours, matelot ? Renouveler l’air de sa maison tous les jours est un réflexe indispensable à adopter si l’on veut vivre dans une maison saine  ! 

Pour ce faire, on peut opter pour la ventilation mécanique (VCM) - souvent utile pour chasser l’humidité des salles de bains après la douche. Sinon, la ventilation naturelle marche très bien aussi : dans ce cas, il suffit d’ouvrir ses fenêtres une trentaine de minutes, tous les jours ! 

Un conseil un peu trop évident, selon toi ? Détrompe-toi, jeune mousse ! Selon ce guide pratique de l’Ademe, nous passons 80% de notre temps dans un environnement clos. Or, l’air d’un endroit fermé peut se révéler nettement plus pollué que l’air extérieur

💡 La raison est simple : lorsqu’on aère, on peut faire pénétrer à l’intérieur de la maison de l’air pollué. Ce dernier s’ajoute alors aux polluants déjà présents dans la maison. Résultat ? L’air de la maison est doublement pollué ! 😱 

Mais d’où vient la pollution intérieure de nos maisons ?

Les sources intérieures de polluants sont multiples :

👉 À la maison, la pollution de l'air vient principalement de l'activité humaine (respiration, cuisine, déchets, tabac), des matériaux de construction et ameublement (peinture, isolant, textile...) mais aussi des équipements (poêle à bois, cheminée, chaudière mal entretenue, plantes...)

⚠️ Ces polluants ne sont pas à prendre à la légère, puisqu’ils peuvent avoir un sérieux impact sur la santé et créer des allergies, irritations, problèmes respiratoires, maux de tête… 

📌  Pour palier aux effets délétères d’une maison polluée, tu peux opter pour la ventilation naturelle (et prendre l’habitude d’ouvrir tes fenêtres tous les jours), créer des circulations d'air (en installant des grilles de ventilation aux fenêtres par exemple), installer une VMC… 

-------- 

💡 Bon à savoir  

La ventilation et l’isolation sont indissociables l’une de l’autre. Isoler sa maison sans la ventiler revient à la rendre hermétique. En revanche, ventiler sa maison sans l’isoler ne rime à rien, puisque ça n’empêchera pas la maison d’être particulièrement humide en hiver !

-------


Quels gestes appliquer régulièrement pour un intérieur sain ?  

Creer des produits menagers naturels et sains pour la sante

Maintenant que tu as cerné l’importance de vivre dans une maison saine, il ne te restes plus qu’à appliquer les bons gestes pour pouvoir respirer un air sain dans ton joli cocon. 

Voici les huit gestes de bases à réaliser au quotidien pour assainir sa maison

1. Aère les pièces 30 min par jour

Prends l’habitude d’aérer les pièces de ta maison au moins 30 minutes par jour - pas forcément en une fois ! 10 minutes par ci, 15 minutes par là… En adoptant ce réflexe tous les jours, tu pourras faire entrer de l’air sain chez toi. Selon la méthode Feng Shui, aérer régulièrement sa maison permet aussi de se débarrasser des mauvaises ondes.

-------
💡 Bon à savoir 

L’hiver, la pollution extérieure est au plus haut entre 14 h et 18 h. On te conseille donc d’aérer ton intérieur le soir après 22 h ou le matin. L’été, le principe est le même - puisqu’il est préférable d’aérer quand il fait plus frais dehors. Évite donc les moments où le soleil tape le plus fort, entre midi et 18 h donc.

-------

2. Fais le ménage régulièrement

Ça parait évident, mais on le précise quand même : une maison saine est avant tout une maison propre. C’est en faisant le ménage avec assiduité (au moins une fois par semaine) que tu peux éliminer la pollution intérieure qui s’accumule chez toi. Mets un point d’honneur à éliminer régulièrement la poussière des meubles et du sol.

Sais-tu que la poussière contenait à la fois du pollen, des acariens, voire même des  spores de champignons ? Pour vivre en bonne santé et dans une maison agréable, il est essentiel de s’en débarrasser régulièrement ! 

Si ta maison est souvent sujette à l’humidité, fais attention à bien éliminer les moisissures et bactéries, qui peuvent s’accumuler dans les endroits humides. 

3. Privilégie des produits ménagers naturels

Pour bénéficier d’une maison saine au naturel, le mieux est d’opter pour des produits d’entretien naturels écologiques. D’abord, parce que c’est meilleur pour la santé. Les produits ménagers classiques sont certes efficaces pour éliminer les microbes et bactéries, mais ils regorgent d’ingrédients irritants, voire parfois cancérigènes. En plus (et c’est un paradoxe), l’utilisation de produits d’entretien concourt à polluer l’air intérieur de la maison

Eeeeet en prime, nettoyer sa maison avec des produits naturels est fondamentalement écologique. Les ingrédients naturels sont souvent respectueux de l’environnement et biodégradables. Ils permettent aussi de réduire notre consommation de plastique. Tu peux même opter pour le DIY ! Iil est très facile et rapide de fabriquer sa propre lessive maison ou ses pastilles de lave-vaisselle

4. Débouche tes bouches d’aération (fenêtres, grilles, conduits de VMC)

Les bouches d’aération permettent de renouveler l’air de ton logement. Or, au fil du temps, les grilles qui composent les grilles d’aération peuvent accumuler de la poussière, qui finit par boucher les entrées d’air. 

Problème : lorsque celles-ci sont obstruées, elles fonctionnent nettement moins bien, ce qui peut perturber la circulation de l’air au sein du logement ! 

Heureusement, bien nettoyer sa bouche d’aération ne prend que quelques minutes. Tu pourras même trouver de nombreux tutos sur Youtube, comme celui-ci, pour te guider.

☝️ On recommande en général de nettoyer ses bouches d’aération une à deux fois par an. N’hésite pas, pour ce faire, à consulter la notice de ton équipement.

5. Nettoie ta literie et tes rideaux à 60 °C

Ils sont invisibles, mais bien présents :  je parle bien sûr des acariens, une vraie plaie à l’origine de nombreuses allergies respiratoires et cutanées. 

Pour éliminer les acariens et bactéries, lave régulièrement tes draps et oreillers, mais aussi tes housses de coussins et coussins, tes tapis, et même tes rideaux - à une température minimum de 60 °C. 

6. Aère après une douche ou quand tu étends ton linge

Ça devrait devenir un véritable réflexe pour toi matelot : il est indispensable (ce n’est vraiment pas négociable) d’aérer ta salle d’eau après chaque douche. Pourquoi ? Eh bien pour laisser l’humidité et la vapeur d’eau s’échapper par la fenêtre, pardi ! 

Sinon, les murs de ta salle de bains deviendront très humides au fil du temps. Et la conséquence, tu la connais : coucou les moisissures et champignons ! 

Et pour le séchage de ton linge, c’est le même principe qui s’applique. Eh oui matelot : lorsque tes habits mouillés sèchent, l’humidité s’accumule dans l’air. Et un excès d’humidité favorise le développement de moisissures, tu l’auras compris.

-------
☝️ Le conseil de Juliette

N’hésite pas à surveiller l’humidité de ta maison avec un hygromètre. On considère que que le niveau idéal d’humidité d’un logement se situe entre 45 et 65 %.

-------

7. Maintiens une température du logement entre 17 °C et 20 °C

Selon les recommandations d’Engie, la température idéale d’un logement se situe entre 17 °C et 20 °C. Elle fluctue selon les pièces : une température autour des 16 °C est recommandée pour la chambre à coucher, alors que pour la pièce à vivre, on recommande d’atteindre 19 °C. 

8. Investis dans des plantes qui absorbent l’humidité

Eh oui jeune mousse : si les plantes sont bien pratiques quand il s’agit d’égayer un intérieur, elles ont parfois d’autres utilités. Certaines d’entre elles sont réputées pour absorber l’humidité naturellement. C’est le cas notamment des cactus, de la fougère de Boston, des orchidées, du spathiphyllum et du tillandsia. Toutes ces plantes ont le don d’absorber l’eau de leur environnement - des propriétés dépolluantes dont on aurait tort de se passer ! 

-------

💡 Bon à savoir 

N’hésite pas à répondre à ce quizz de l’Ademe pour évaluer la qualité de l’air de ta maison. En quelques clics, tu connaitras les bons gestes à adopter pour rendre ton intérieur plus sain.

-------

Comment appliquer la méthode Feng Shui à la maison ?   

Le Feng Shui est un art de vivre chinois vieux de plus de mille ans, qui consiste, en gros, à aménager sa maison de manière à s’y sentir bien. Lorsqu’on applique le Feng Shui à son intérieur, cela revient à favoriser la relaxation et le bien-être au sein de son nid douillet. 

L’objectif du Feng Shui : prévenir le chi (cette énergie vitale présente partout), et favoriser le courant d’énergie de bonne qualité

Pour adopter le Feng Shui chez toi et te créer une atmosphère atmosphère et agréable, tu peux : 

👉 Jouer avec les couleurs : Choisis des couleurs dans l’esprit Feng Shui, qui appellent à la relaxation. Il s’agit souvent de couleurs aux tons pastels, des couleurs froides aux tons clairs…

👉 Aménager une pièce à vivre confortable : pour aménager son intérieur selon la méthode Feng Shui, il importe avant tout de disposer d’un salon accueillant et agréable. Les intérieurs Feng Shui sont à la fois lumineux et chaleureux, sans être surchargés. 

👉 Faire un grand nettoyage : dans la méthode Feng Shui, on parle de libérer la vitalité de la maison. Au-delà de l’esprit hygiénique, nettoyer sa maison permet, selon l’art de vivre chinois, de purifier sa maison et éliminer les mauvaises énergies


Pour en savoir plus sur la décoration Feng Shui, clique par ici

-------

💡 Bon à savoir 

Selon l’art Feng Shui, less is more, surtout dans l’entrée. C’est, selon cette tradition chinoise, la pièce où les courants d'énergie circulent. Il est donc préférable d’opter pour une pièce dégagée et minimaliste.

-------


Vivre dans une maison saine, en conclusion


Bon, tu l’auras compris matelot : pour vivre dans une maison saine, il ne suffit pas de passer l’aspi’ tous les dimanches et de sortir ses poubelles régulièrement… L’humidité et le manque de ventilation, la présence d’acariens ou de poussières ou la pollution de l’air sont de vrais fléaux qui sont pourtant pratiquement invisibles. 

En réalité, la sanité de notre logement débute dès l’étape de la construction - puisque la ventilation et l’isolation sont déterminés au moment de sa construction. 

Bien heureusement, il existe de nombreux petits gestes que tu peux appliquer au quotidien pour vivre dans une maison saine et agréable. Un matelot sain dans une maison saine, comme on dit !

Mascotte JU par Juliette

Inscris-toi à la newsletter Juliette pour suivre toutes nos actus !

Découvre les coulisses de l'équipage, les derniers tutoriels DIY, apprends-en plus sur la préservation de la planète mais aussi de ta santé.